news société

    Les Millenials se disent «oui» plus tard... mais divorcent beaucoup moins

    La génération qui ne fait rien comme les autres vient de bouleverser les statistiques: selon une étude américaine, elle aurait fait chuter le taux de divorce de 18% entre 2008 et 2016. Décidément, s'ils se marient plus tard (et un peu moins), lorsqu'ils s'engagent pour la vie... c'est vraiment pour la vie! ❤

    Publié le 
    27 Septembre 2018
     par 
    Ellen De Meester

    Accusés de «faire moins l'amour» que leurs parents, les représentants de la génération Y se révèlent bien plus romantiques décidés que ne le prétendent les recherches. En février 2018, on réalisait justement qu'ils accordent une immense valeur à la fidélité au sein du couple, et que la notion de «l'amour libre» n'intéresse que très peu d'entre eux. 

    Et voici qu'ils chamboulent les statistiques, défiant les stéréotypes d'une population insatisfaite et incertaine: une nouvelle étude américaine vient de révéler que les mariages des Millenials se soldent bien moins souvent par une séparation que ceux de leurs parents, les «Baby-boomers». Aux Etats-Unis, le taux de divorce national aurait beaucoup dégringolé depuis 2008, baissant jusqu'à 18%.

    Calculé par rapport au nombre total des femmes mariées sur une période donnée, ce pourcentage n'est pas forcément le résultat d'une diminution des unions: il suggère plutôt que les mariages prononcés actuellement on davantage de chances de durer qu'il y a vingt ans en arrière, ainsi que le souligne le magazine «Bloomberg».

    Une folle envie de fidélité

     

    Plus exigeants

    Philip Cohen, professeur de sociologie à l'Université du Maryland, indique que ces résultats suggèrent la façon totalement différente par laquelle la génération Y conçoit ses relations amoureuses: plus exigeants lorsqu'ils s'agit du choix de leur partenaire, ils se marient plus tard, une fois leurs études terminées et leurs carrières sont lancées.

    Le «oui» pour la vie serait donc le fruit d'une plus mûre et plus longue réflexion: effectivement, les «Baby Boomers» avaient plutôt tendance à se marier très jeunes, à divorcer, puis à se remarier une seconde fois.

    «L'une des raisons de ce déclin est que la population qui se marie aujourd'hui est plus âgée et plus éduquée qu'auparavant, a déclaré le professeur Cohen, toujours selon le magazine «Bloomberg». Le mariage revient de plus en plus à l'accomplissement d'un statut, plutôt que quelque chose que les gens décident de faire sans prendre en compte la manière dont se déroule leur vie.»

    Bon allez! On leur/nous pardonnera leur peur-panique de la position debout dans le bus: en inversant les courbes, les Millenials rétablissent toute notre foi en l'amour éternel!

    #FeminaOpinion: Je suis Millenial, et j'en ai marre d'être catégorisée

    A lire également
    Ecoutez bien les étoiles: elles vous révèlent tout ce qui vous attend cette semaine!
    O
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien avec humour et ironie.
    O
    Des chercheurs ont montré qu'un manque de sommeil d'à peine deux heures pouvait diminuer les capacités d'adaptation à certaines situations.
    O
    Couple
    Cinquante ans après mai 68 et sa fameuse libération sexuelle, la fidélité se révèle une valeur en forte hausse, notamment auprès des plus jeunes.
    O
    Couple
    Ils contribueraient aussi à augmenter le nombre de mariages interethniques.
    O
    News société
    Et si on cessait de dépeindre la jeunesse d’aujourd’hui comme l'incarnation de l’égoïsme?
    O
    News société
    Faire l’amour ne tente plus trop les jeunes générations, nous dit-on. Mais D’où vient cette désaffection?
    O
    News société
    La voyelle Y ne peut pas être la seule explication au problème, n’est-ce pas?
    O
    News loisirs
    Jusqu'au 23 décembre, la capitale culturelle de la Suisse se transforme en un lumineux village de Noël, situé au cœur de la vieille ville.
    O
    News loisirs
    Tous nos coups de cœur de l'année: le doux parfum du vin chaud, de la raclette et des marrons nous appelle déjà!
    O
    tarte chocolat vegan
    Cuisine
    Pour les gourmands qui ne consomment pas de substances animales, les chefs de l'EHL ont concocté un menu de fêtes 100% végétal!
    O