news société

    Malia, Meghan. Michelle: ces femmes qui feront 2018

    Sportives, actrices, politiciennes ou scientifiques, elles ne manqueront pas de faire parler d'elles, et occuperont le centre de l’actualité durant la nouvelle année. Portraits de celles qui sont fin prêtes à marquer leur domaine de leur empreinte.

    Publié le 
    31 Décembre 2017
     par 
    Nicolas Poinsot

    L’année qui s’achève a clairement été celle des femmes: les mobilisations anti-Trump, en mars dernier, puis la parole libérée par l’éclatement du scandale Harvey Weinstein en sont autant d’exemples. Et en 2018? Nous avons cherché à identifier les figures féminines qui feront l’actualité. Entre les personnalités confirmées qui, comme la chanteuse Rihanna, reviendront à l’avant-scène mondiale, ou les parfaites inconnues, comme la patineuse suisse Alexia Paganini, qui devraient voir cette année fonctionner comme un immense tremplin, voici 16 femmes prêtes à marquer leur domaine de leur empreinte. En mode astre durable et aveuglant ou météore filant.

    Malia Obama, fille de et militante (USA)

    L’aînée de Barack et Michelle a beau avoir quitté la Maison-Blanche depuis un an, elle reste dans la lumière. Et on sent que ça va durer. La jeune femme de 19 ans a ainsi intégré Harvard et s’est illustrée par son engagement lors de manifestations écologiques. Depuis peu, on l’aperçoit au bras de Rory, petit ami aussi virtuose sur les bancs de l’uni que sur les terrains de rugby. Tout ça nous rappelle quelque chose… n’assisterions-nous pas à la genèse d’une future présidente des Etats-Unis?


    © Getty

    Le dernier Noël présidentiel des Obama

    Greta Gerwig, réalisatrice (USA)

    Actrice gorgée de talent, et dotée d’une douce frimousse de trentadolescente un peu paumée dans le chaos moderne, Greta vient de passer derrière la caméra. Premier essai plus que concluant: son long-métrage «Lady Bird», sorti il y a quelques semaines aux USA, a explosé les compteurs du site Rotten Tomatoes en devenant le film le mieux noté de tous les temps. On murmure que cet exploit en fera l’outsider star des prochains Oscars…


    © Getty

    Alexina Graham, mannequin (GBR)

    La récente élection de Miss France et les commentaires douteux qui ont suivi le prouvent: si les beautés rousses posent encore problème à certains, elles sont pourtant en train de conquérir le paysage. La sublime Alexina, 26 ans, a d’ailleurs été la première à fouler le catwalk de Victoria’s Secret, en novembre. Et à voir comment sa plastique enflamme tout sur son passage, on parie que cette percée majeure lui ouvre une autoroute.


    © Getty

    Kimbra, chanteuse (NZL)

    Une bonne partie du globe la connaît… mais de profil. C’est dans cette position qu’elle apparaissait dans le clip de Gotye, Somebody That I Used To Know, en 2011. La Néo-Zélandaise a depuis signé la BO de Frankenweenie, de Tim Burton, en 2012, et préparé sa propre monopolisation des ondes. Car elle fera bientôt paraître un album perso, dont le premier single fait des ravages. Sur les traces de sa compatriote Lorde, phénomène pop étourdissant de 2013?


    © Getty

    Delphine de Vigan, écrivaine (FRA)

    Chez elle, cette Parisienne n’a sans doute pas assez de quatre murs pour afficher tous les prix littéraires qu’elle a gagnés. Les heures souterraines, Rien ne s’oppose à la nuit, D’après une histoire vraie (en cours d’adaptation au grand écran): ses trois derniers romans ont tous fini dans la catégorie best-seller de librairie. Autant dire que ses nombreux fans sont sur les starting-blocks: le 3 janvier paraît son nouvel opus. On prédit une épidémie d’insomnies.


    © Getty

    Rosa Salazar, actrice (CAN)

    L’année 2009 a connu Avatar. 2018 aura Alita. James Cameron s’associe au réalisateur Robert Rodriguez pour un nouveau film futuriste entre monde réel et animation, annoncé pour juin. Au coeur de cette prouesse que la technologie n’a rendu possible que depuis peu: Rosa Salazar. La jeune actrice apparaîtra à l’écran sous forme d’hybride mi-humaine micréature numérique. Et ses grands yeux de princesse manga nous font déjà frémir d’émotion.


    © Getty

    Shawna Pandya, astronaute (CAN)

    Depuis les lévitations sexy de Thomas Pesquet en apesanteur, on sait que, dans l’espace, l’être humain n’est pas forcément un bibendum de kevlar informe ne s’exprimant qu’en équations. Brillante scientifique, adepte de Twitter et mannequin à ses moments perdus, Shawna Pandya a intégré la NASA et se prépare pour une mission cette année. Elle aussi va sûrement dépoussiérer la combinaison spatiale.


    © Twitter Shawna Pandya

    Karin Keller-Suter, politicienne (SUI)

    Le Conseil des Etats sera placé sous égide féminine en 2018. Karin Keller-Sutter a été élue présidente de la Chambre des cantons fin novembre. Et la Saint-Galloise n’a pas manqué de faire remarquer à quel point les fresques de la salle sentaient bon le machisme ancestral. C’est la quatrième femme à occuper ce poste. L’ont précédée Josi Meier en 1992, Françoise Saudan en 2001, et enfin Erika Forster en 2010. Voilà qui fait du bien à la politique suisse.


    © Parlement Fédéral

    Meghan Markle, actrice et future lady (USA)

    Avec ses longues gambettes et son charisme fou, Meghan a enjambé l’Atlantique pour aller conquérir le coeur de Harry, jusqu’ici sorte de Bridget Jones masculin de la couronne britannique. A peine fiancée, elle s’est hissée au rang d’icône du style, dont le look est avidement copié-collé à chaque apparition. Avec le mariage, prévu le 19 mai, la nouvelle girl next palace londonienne (elle a quasi éclipsé Kate) n’a pas fini de faire rêver dans les chaumières.


    © Getty

    Harry et Meghan: les 5 moments clés de leur interview officielle

    Riley Keough, actrice (USA)

    OK, c’est la petite-fille d’Elvis Presley. Son CV ne s’arrête cependant pas là. Après avoir mis les critiques à ses pieds en 2016 grâce à sa prestation dans The Girlfriend Experience, sulfureuse série de Steven Soderbergh, l’Américaine de 28 ans a enchaîné quatre films en 2017. Et tous les prophètes la voient toucher le firmament. Pour cause: elle sera l’actrice vedette du prochain Lars von Trier. C’est dire si elle foule peut-être déjà le tapis rouge de la Croisette.


    © Getty

    Martha Higareda, actrice (MEX)

    Cette magnifique latina est quasi inconnue des radars? Voilà qui ne devrait pas durer. A 34 ans, elle sera bientôt parachutée dans le saint des saints de l’ère moderne: Netflix. Martha figurera en effet dès février parmi les personnages principaux d’Altered Carbon, série événement produite par le géant américain du streaming. Il y a de fortes chances pour que la Mexicaine transite, sur les écrans et dans les médias, d’image subliminale à vision obsédante.


    © Getty

    Alexia Paganini, patineuse artistique (SUI)

    Personne ne connaissait son nom avant le printemps dernier, quand la Fédération suisse de patinage l’a découverte, un peu par hasard. La jeune fille de 16 ans a ensuite squatté la plus haute marche du podium, dès sa première prestation sous les couleurs helvétiques, à l’Open de Slovénie. Ses résultats la propulsent directement sur la glace des JO d’hiver en Corée du Sud. Aucune patineuse suisse n’avait, depuis Sarah Meier en 2010, gagné son ticket pour le temple olympique.


    © Getty

    Ksenia Sobtchak, politicienne (RUS)

    Lorsqu’il s’agit de battre Poutine aux élections présidentielles, même les candidats au tempérament de guerrier, taillés comme des frigos américains, perdent. Mais laissez donc Ksenia Sobtchak essayer. La tactique de cette journaliste de 36 ans, qui challengera le leader actuel dans la course au Kremlin en 2018? Pas de charge frontale, mais une flatterie hypnotisant sa proie: elle reconnaît le bilan de Vladimir… tout en voulant le battre. Cette subtilité suffira-t-elle pour déboulonner le tsar?


    © Getty

    Rihanna, chanteuse (BARB)

    Elle, c’est un peu la fille dont on parle tout le temps depuis, disons, une bonne décennie. Elle a survécu aux trous d’air sentimentaux et au temps qui passe, à l’inverse d’une Lady Gaga. Les personnes en état d’overdose rihannaïenne ne vont pas pouvoir souffler: la diva pop de la Barbade sort son 9e album ce printemps, soit THE disque THE plus attendu de 2018. Elle joue toutefois gros: après des années à surfer au sommet et à aligner les tubes, toute baisse de régime sentirait le sapin.


    © Getty

    Kim, Rihanna, Cara: les stars demandent justice pour Cyntoia Brown

    Michelle Pfeiffer, actrice (USA)

    De Scarface à Apparences, son aura venimeuse d’impératrice romaine a marqué les pellicules des années 80 et 90. Les derniers temps se sont révélés plus ingrats, ne lui offrant que des rôles de second, voire de troisième plan. Mais cette deuxième moitié de décennie semble vouloir la réclamer à nouveau: revenue en tête de casting avec pas moins de trois films en 2017, dont Le crime de l’Orient-Express, l’ex-Catwoman de Tim Burton sera même dans un prochain Marvel cet été. Joli come-back.


    © Getty

    Alicia Vikander, actrice (SWE)

    Voici la nouvelle Angelina. Comme l’ex-épouse de Brad Pitt en 2001, Alicia va endosser le rôle de Lara Croft au cinéma. Elle a de fortes chances, elle aussi, d’être aussitôt désignée fantasme planétaire en incarnant à son tour la bad girl-archéologue-bombe atomique. Même corps à damner une relique médiévale, même présence saturée de sensualité. Jusqu’ici star plutôt confidentielle et un peu sage, la Suédoise pourrait bien tout faire exploser. 


    © Getty

    Angelina Jolie: «Entendre mon fils parler français me rend fière»

    A lire également
    Sonia Arnal croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie. Ce 22 avril, elle nous raconte la tentation de son chat pour le yoga...
    O
    Quand une simple chute de tenson survenue dans l'espace public révèle un triste symptôme de l'ère connectée.
    O
    Et si les machos se réveillaient dans un monde «dirigé» par les femmes? C’est le pitch du film Netflix «Je ne suis pas un homme facile».
    O
    En Suisse
    Cinq adresses pour savourer des produits de la mer en terre genevoise.
    O
    Voyage
    Partir en vacances sans hypothéquer son 2e pilier, c’est possible. Lonely Planet a dressé la liste des destinations les plus abordables.
    O
    Voyage
    Cette cité d'Italie du sud vient d'être nommée capitale européenne de la culture, en 2019.
    O