news société

    L’orthographe est-elle un truc de vieux?

    Un message truffé de fautes posté sur Facebook par un rappeur français a provoqué l’affrontement entre puristes de la syntaxe et décomplexés du Bescherelle. Mais du coup, l’orthographe, ça compte toujours?

    Publié le 
    7 Novembre 2017
     par 
    Jennifer Segui

    Le délit

    Lisez le message ci-dessus. Vos yeux vous piquent? Vous sentez en vous l’impérieux besoin de vous munir d’un stylo rouge et de biffer rageusement? Vous faites partie de ceux – nombreux – pour qui l’orthographe veut encore dire quelque chose. Si, en revanche, ce post d’excuses vous paraît normal, vous êtes à caser dans la catégorie des décontractés pour qui la manière importe peu tant que le message passe.


    © Capture d'écran Facebook Jul

    Cette nouvelle querelle des anciens et des modernes s’est exprimée la semaine dernière sur les réseaux sociaux, en réaction à un message d’excuses écrit par le rappeur français Jul, placé en garde à vue après un excès de vitesse sous l’emprise de stupéfiants. Conscient de son influence sur les jeunes, l’artiste de vingt-sept ans a commis son texte à l’instinct. Des milliers de commentaires et de partages plus tard, la polémique avait effacé la mauvaise conduite mais pas l’outrage envers la langue française. Pour les plus jeunes, ces remarques orthographiques ont des relents de leçon de morale bien futile à l’heure des SMS et des émojis. Mais alors, l’orthographe, ça a encore une importance, notamment au moment de décrocher un job? On a posé la question à une linguiste, au Centre patronal et à la police genevoise.

    Les avis

    Baptiste Mueller est secrétaire patronal au Centre patronal à Paudex (VD). «Bien sûr que ça compte encore. Il est difficile de généraliser car les attentes sont différentes selon les fonctions et les secteurs d’activité. Mais une orthographe correcte est cependant primordiale pour être pris au sérieux et une lettre de motivation truffée de fautes, d’autant plus avec les outils de correction que l’on possède aujourd’hui, est quand même le signe que l’on n’est pas très motivé. De nos jours, l’administratif prend une grande place dans le travail et un mail bourré de fautes remet sérieusement en question le sérieux de son émetteur. Le système scolaire doit continuer à préparer les jeunes à maîtriser parfaitement leur langue car ce qui distingue l’humain est sa capacité à communiquer, et il suffit parfois d’une virgule mal placée pour que cela tourne à la catastrophe.»

    La Chaux-de-Fonnière Marinette Matthey est spécialiste en sociolinguistique à l’Université de Grenoble-Alpes (F). «L’orthographe reste importante et je sensibilise toujours mes étudiants à la respecter scrupuleusement dans les situations critiques comme une lettre de motivation. Mais son respect ou son non-respect n’est pas un conflit de génération. Les jeunes sont très conscients qu’il existe deux situations d’écriture, une standard et une autre moins normative. La langue fonctionne selon deux principes: l’un phonétique – qui renvoie à des sons –, et là le message de Jul remplit son rôle; l’autre selon des graphèmes, qui enrichissent la langue et lèvent l’ambiguïté sur certains mots. Quand on dit que c’est grave d’écrire comme ça, on est typiquement dans un jugement de valeur. Aujourd’hui, tout le monde a accès à l’écrit, même si l’on n’a pas fait de longues études, et c’est un lieu d’exercice du pouvoir extraordinaire. Les gens qui ont ce pouvoir en usent et en abusent, c’est une manière d’entretenir l’ordre établi.»

    Joanna Matta est chargée de communication et porte-parole à la police cantonale genevoise. «Un niveau correct d’orthographe est indispensable, puisque l’une des étapes préliminaires pour accéder à la formation de policier est un examen de français en deux parties. La première est un test de base, la seconde plus centrée sur la rédaction et la compréhension écrite. Leur réussite est une condition sine qua none pour entamer la formation. Même si une bonne forme physique est indispensable pour un policier, celui-ci doit savoir écrire, analyser, retranscrire. Le niveau demandé est élevé mais cohérent avec les tâches qu’un policier doit exécuter, sachant que la majorité des rapports rédigés sont envoyés au Ministère public et vers d’autres instances judiciaires.» 


    A lire aussi
    Décryptage: Le lexique du parler jeune
    Cinq façons d'apprendre les langues autrement
    Je suis retournée à l'école pour apprendre à lire

     

    A lire également
    Faites le plein de news bizarres sur nos amies les bêtes.
    O
    Le repas de Noël peut devenir un véritable casse-tête pour qui désire contenter tout le monde.
    O