news société

    Léa Salamé: «Cette décision est la mienne, ce n’est pas une sanction»

    La journaliste met sa carrière entre parenthèses pour celui qu’elle aime, son compagnon Raphaël Glucksmann. Rétrograde ou éthique?

     

    Publié le 
    25 Mars 2019
     par 
    Jennifer Segui

    C’est qui?

    A 39 ans, Léa Salamé est LA journaliste politique du service public français, où elle brille par ses talents d’intervieweuse pugnace sur France 2 dans «L’émission politique» et la matinale de France Inter. Née au Liban d’un père ex-ministre de la Culture et d’une mère issue d’une très riche famille de diamantaires, la jeune femme à l’enfance dorée a toujours voulu faire carrière. Diplômée de Sciences-Po Paris, elle fait ses débuts sur La Chaîne parlementaire et, après un passage remarqué sur ITélé, intègre, de 2014 à 2016, l’émission de Ruquier «On n’est pas couché». Celle qu’on compare souvent à Anne Sinclair pour la qualité de ses interviews anime aussi le magazine «Stupéfiant!»

    Pourquoi on en parle?

    Au sommet de sa carrière – c’est à elle, incrédule,  que Nicolas Hulot a annoncé en direct sa démission du Ministère de l’écologie – et aussi discrète sur sa vie privée que sur ses orientations politiques, la journaliste vient d’annoncer son retrait provisoire, jusqu’au 26 mai, de ses émissions politiques. Sa raison? Ne pas être «instrumentalisée» ou jugée parti pris pendant la campagne de son compagnon Raphaël Glucksmann, propulsé tête de liste du Parti socialiste aux élections européennes.

    Sur France Inter, elle déclarait: «Cette décision est la mienne, ce n’est pas une sanction. Elle me coûte, mais je l’assume. Certains la jugeront critiquable, voire rétrograde.»

     

     

    Qu’est-ce que les autres en disent?

    Pour Raphaël Glucksmann, père de son petit garçon Gabriel, ce sacrifice professionnel, qui lui «pose un problème», est un «acte d’amour incroyable, parce que c’est quelqu’un qui a toujours placé son travail au-dessus de toute sa vie». La journaliste Audrey Pulvar, qui avait été, elle, contrainte de quitter ses fonctions sur France 2 en raison de sa relation avec Arnaud Montebourg, s’offusque: «En 2019, en France, on continue de reprocher à une femme les opinions politiques de son compagnon. Nous, pauvres petites choses si influençables, incapables de discernement? Cette mise  à l’écart de Léa Salamé est injuste et injustifiée.» 

    Michèle Bachelet, une vie consacrée aux droits humains

    Ce qui lui donne la niaque

    «Lorsque j’avais 20 ans, je voulais être le Thierry Ardisson de la période «Rive droite/Rive gauche». Après le 11 septembre à New York, je rêvais d’être Christiane Amanpour, journaliste et reporter vedette de CNN.»

    A lire également
    Cette période post-Pâques sourit aux Taureau, Gémeaux et Balance. Découvrez vite ce que vous réservent les étoiles!
    O
    Les nouvelles photos du petit dernier, prises par Kate elle-même, vont illuminer votre journée!
    O
    Fidji Simo barbapapa
    C’est cette jeune française au parcours sans faute que Mark Zuckerberg a choisie pour diriger l’application du réseau social.
    O
    News people
    La chanteuse, qui a remporté deux Victoires de la musique, plaît autant aux millennials qu’à leurs parents. Pas si étonnant.
    O
    News société
    A 85 ans, la doyenne de la Cour suprême américaine, est devenue l’incarnation de la lutte féministe et des droits civiques.
    O
    femme lunettes écriture écrivaine autrice
    News société
    La gardienne de la langue consent à la féminisation des noms de métiers. Fin d’une querelle de 30 ans.
    O
    En Suisse
    Les meilleures adresses gourmandes de Suisse romande où savourer un repas festif le dimanche matin.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O