news société

    Grièvement brûlée, Catrin Pugh assume ses cicatrices (et nous donne une magnifique leçon de vie)

    La jeune femme de 23 ans a survécu à un terrible accident. Fière de son corps, elle n’hésite pas à afficher ce dernier et à ne pas cacher les marques sur sa peau. Les complexes? Elle s'en fiche totalement et nous invite à faire de même.

    Publié le 
    23 Janvier 2018
     par 
    Muriel Chavaillaz

     

     

    On estimait ses chances de survie à 1 sur 1000. Mais Catrin Pugh a déjoué toutes les statistiques et s’est battue pour vivre. En 2013, alors qu’elle voyage dans les Alpes françaises, le véhicule dans lequel se trouvait la jeune femme de 19 ans a été englouti par une boule de feu. Elle revenait alors d’un camp de ski. Et seule la plante de ses pieds n’a pas été touchée: 96% de son corps était recouvert de brûlures.

    Une positivité à toute épreuve

    Après 200 opérations, trois mois dans le coma et huit mois d’hospitalisation, Catrin s’en est sortie. Et, peu à peu, a commencé à reconstruire sa vie. Elle a souffert de stress post-traumatique, a dû réapprendre à marcher ainsi qu’à voir différemment, ses nerfs optiques ayant été endommagés. Mais la jeune athlète est toujours restée positive, quelles que soient les difficiles épreuves placées sur son chemin.

    24 femmes dévoilent leurs cicatrices

    Ainsi, lorsque la photographe londonienne Sophie Mayanne l’a contactée pour son projet sur les cicatrices, Catrin n’a pas hésité une seconde avant d’accepter, comme elle le confie au «Daily Mail»:

    Je me sens bien dans ma peau et je voulais montrer que mes cicatrices ne sont pas un gros problème. Je les vois tous les jours et je ne me sens pas mal à l’aise à leur sujet.

    Elle souhaite également envoyer un message bienveillant à toutes les personnes qui pourraient se sentir complexées par leur physique: «en montrant ainsi mon corps, je veux leur donner confiance en elles. Il ne faudrait jamais avoir honte de ses cicatrices ni des histoires qui se cachent derrière».

    «La beauté dans l'inattendu»

    Sophie Mayanne a photographié et recueilli les témoignages de 1000 personnes racontant leur histoire à travers leurs cicatrices et défigurations. «Ce projet donne une vision inédite d’une multitude de gens incroyables, a-t-elle expliqué. L’objectif principal est de remettre en question les perceptions que l’on a de notre peau et de trouver la beauté dans l’inattendu.»

    Photo: hommage à une cicatrice de césarienne

    A lire également
    La jeune chanteuse belge fait littéralement le procès du sexisme ordinaire.
    O
    notre dame paris incendie flammes
    Détruite par les flammes, la cathédrale sera reconstruite, a promis Emmanuel Macron.
    O
    Témoignages
    Sébastien est brûlé au 3e degré. Sur 92% du corps.
    O
    Selena Gomez Chubby Cheek Gang joues joufflues potelées décembre 2017 Fashion Awards Londres
    News société
    Le but du hashtag est de redonner confiance aux femmes souffrant du complexe des «grosses joues».
    O
    News société
    Le «Turn it Around Project» présente une sublime série de photographies porteuses d'un message important.
    O
    self love club tatouage cheveux rose pastel
    News société
    Pour s’accepter, plusieurs femmes se sont fait inscrire ces trois mots. Une façon de se rappeler que l’estime de soi est essentielle.
    O
    News beauté
    Lancé Silvana Denker, le concept photographique et viral BodyLove, dévoile le corps des femmes...
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O