news société

    «Fat Bear Week»: les ours grossissent pour survivre à l'hiver - et tiennent un concours du plus dodu!


    Le parc national de Katmai, en Alaska, décerne chaque année le prix de l'ours le plus dodu à l'un des habitants du domaine. Loin du «fat shaming», l'initiative rappelle que ces quelques kilos gagnés peuvent sauver la vie des hibernants, dont la sieste se prolonge jusqu'à plusieurs mois: ainsi, en octobre, les adorables animaux cèdent à la gourmandise et se remplument... au nom de leur survie! 

    Publié le 
    17 Octobre 2018
     par 
    Ellen De Meester

    En plein mouvement «body positive», est-il vraiment sage d'organiser le concours de l'ours le plus corpulent..? Parfaitement! Car l'initiative du parc national de Katmai, en Alaska, cherche surtout à attirer l'attention sur la survie des ours bruns, qui dépend grandement de leur capacité à grossir durant le mois d'octobre: c'est à cette période que les hibernants accumulent les kilos supplémentaires qui leur permettront de tenir durant la sieste hivernale. Ainsi, il est crucial qu'ils puissent manger autant que possible entre juin et septembre. Une fois les provisions nécessaires englouties et stockées (dans leurs ventres!), ils pourront dormir tranquillement jusqu'au printemps. Plutôt réjouissant comme programme, non?

    En soi, ce processus naturel ne semble pas étonnant. Mais lorsqu'on regarde les clichés de ces boules de poils rondelettes, il est bien difficile de garder son sérieux - et de ne pas fondre sur place! Chaque année, les portraits des candidats envahissent les réseaux sociaux du parc, qui encourage sa communauté à voter pour sa mascotte préférée. Mais attention: pour gagner le concours, l'ours ne doit pas seulement être devenu convenablement dodu. Il faut aussi que sa bouille séduise les internautes! 

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Katmai Nat'l Park & Preserve (@katmainpp) le

    La popularité du concours, créé en 2014, ne cesse de grandir. Et le vainqueur de l'édition 2018 vient tout juste d'être désigné. Il s'agit de ce magnifique ours brun (ci-dessus) aussi rond que mignon, prénommé 409 Beadnose. Son plat préféré? Le saumon, que ce petit gourmand n'a cessé de dévorer en quantités impressionnantes depuis plusieurs semaines, dans le but d'atteindre la moyenne des 450 kilos souhaités:

    Regardez un peu l'évolution, entre cet été et le début de la «Fat Bear Week», le 3 octobre 2018: 

    En Suède, les mamans ours «s'adaptent» aux lois des chasseurs pour protéger leurs petits

    Le site Mashable a d'ailleurs suivi le déroulé de la compétition avec une grande attention, au fur et à mesure que les candidats se faisaient face, avant d'être petit à petit éliminés, pour ne laisser qu'un seul gagnant. 


    © Bob Al-Greene / Mashable

    Jamais repus

    Un peu de science, parmi toutes ces plaisanteries: en automne, les ours connaissent effectivement une phase d'«hyperphagie», signifiant qu'ils mangent presque constamment, sans jamais éprouver la sensation de satiété. Heureusement, le domaine de Katmai possède une rivière riche en saumons, et suffisamment grande pour nourrir les 2000 ours qui résident aux alentours. 

    «L'événment "Fat Bear Week" est d'abord une façon de créer de l'engagement entre l'opinion public et nos ours explique l'un des responsables du parc à la BBC. Si les gens s'intéressent aux animaux, ils ont tendance à vouloir nous aider à les protéger.»

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Katmai Nat'l Park & Preserve (@katmainpp) le

    Une Webcam officielle, allumée en permanence dans plusieurs recoins du parc, nous permet même d'observer les aventures des ours depuis la Suisse. On craque totalement de les voir rouler dans l'herbe, fin prêts pour l'arrivée du froid. Et on espère que leurs petits ventres ne gronderont pas, durant leur longue sieste saisonnière. 

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Katmai Nat'l Park & Preserve (@katmainpp) le

    «Directeur de zoo, je vis parmi les animaux»

    A lire également
    L'incendie est officiellement le plus meurtrier que l'Etat n'ait jamais connu.
    O
    Alexandria ocasio cortez meeting octobre 2018 robe bleue
    Trop pauvre pour se loger à Washington, la nouvelle élue de 29 ans a été la cible d’attaques de la part de la chaîne pro-Trump.
    O
    Depuis qu'il s'est promis de perdre quelques kilos, David Cookson fait sensation!
    O
    News société
    Alors qu'il possède actuellement 250 000 fermes de visons et de renards, le pays bannira complètement cette activité d'ici 2025.
    O
    News mode
    Une belle victoire pour les défenseurs des animaux!
    O
    Voyage
    Inde, Chine, Japon... On flâne dans la capitale française à la recherche de saveurs exotiques.
    O
    En Suisse
    Rêver sous des baldaquins et se prendre pour Hermione (ou Daenerys, selon les goûts!).
    O
    Cuisine
    L'emblématique «choc» se réinvente pour mieux nous étonner... et nous régaler!
    O