news société

    Le catalogue pour le jardin, mon nouveau livre de chevet

    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie. Ce dimanche 17 mars 2019, elle trouve l'inspiration pour son jardin du côté d'un magazine...

    Publié le 
    17 Mars 2019
     par 
    Sonia Arnal

    Je crois que je vais me laisser tenter par le désherbeur thermique avec gaz universel. Je l’ai découvert dans un tous-ménages distribué la semaine passée dans mon quatuor vitaminé du dimanche (je crois que les gens du marketing de chez nous ont enlevé cette idée de vitamines de leur concept publicitaire et que je vais me faire admonester parce que j’emploie le mauvais wording, comme ils disent). Bref, le désherbeur, donc. C’est beaucoup son nom qui m’a plu dans ce catalogue pour articles de jardin, mais la photo est bien aussi.

    On voit une dame qui manie une tige de métal raccordée à une bonbonne de gaz (d’où le nom du machin, c’est bien vu quand même). Avec, elle peut indifféremment brûler les herbes qui poussent dans son allée OU allumer son barbecue d’une flamme puissante. Un objet qui a au moins deux fonctions, c’est trop de bonheur. Parce que dans le monde magique du jardinage, c’est incroyable le nombre d’accessoires à usage unique qu’on trouve. Croyez bien que je le regrette, parce qu’il y a beaucoup d’autres choses très séduisantes dans ce catalogue.

    Mon quasi livre de chevet

    Dans l’arrosage par exemple, j’aime beaucoup le dévidoir automatique à tuyau, pourvu, je cite, d’un «enrouleur automatique confortable». Pour le tuyau ou pour le jardinier? Va savoir. Mais il «pivote dans les deux sens», un vrai plus. Et l’arroseur multiforme, avec «surface arrosée de 78 m2 à 4 bars». Mon jardin fait dans les 8 m2, donc là il y a bien 70 m2 de trop, ce qui me fait hésiter, mais les 4 bars ont l’air chouette et surtout, surtout, on peut choisir entre 9 formes d’arrosage. Malheureusement, il n’y a pas la liste.

    J’aurais adoré savoir comment on peut avoir autant de variations dans un geste aussi basique que l’hydratation de sa pelouse. Tout juste sait-on qu’il y a l’option brumisateur. Parce que mon brin d’herbe le vaut bien.

    En plus, dans ce catalogue qui est en passe de devenir mon livre de chevet, il y a des idées déco. Par exemple, une photo d’une caisse à l’envers, avec des tulipes plantées. Le texte précise: «En plaçant des fleurs printanières (…) la tête en bas dans une vieille caisse en bois, vous obtiendrez une décoration originale qui ne manquera pas de faire de l’effet.» Quand la terre, et tout ce qui est planté dedans, tombera sur la tête et dans l’assiette des convives, par exemple?

    Mon chat-sumo chez le véto

    A lire également
    La jeune chanteuse belge fait littéralement le procès du sexisme ordinaire.
    O
    notre dame paris incendie flammes
    Détruite par les flammes, la cathédrale sera reconstruite, a promis Emmanuel Macron.
    O
    News société
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien avec humour et ironie.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O