news société

    «Balance ton quoi»: le nouveau clip d'Angèle est un chef-d'œuvre de #GirlPower

    Diffusé le 15 avril 2019, ce mini-film aux tons pastel fait littéralement le procès du sexisme ordinaire. Angèle, époustouflante de charisme, cache derrière son sourire innocent un message féministe, en défense à toutes les victimes de harcèlement, d'inégalités et d'irrespect. 

    Publié le 
    17 Avril 2019
     par 
    Ellen De Meester

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Angèle (@angele_vl) le

     

    Elle promet de rester polie, mais son message est limpide: comme nous toutes, Angèle en a par-dessus la tête du sexisme ordinaire! Et elle est bien décidée à le montrer, grâce à ce tout nouveau clip résolument engagé, aussi esthétique qu'imaginatif, qui invite les coupables d'aller se faire «emmm-mmmmm...»!

    En l'espace de quatre minutes, la charismatique jeune femme revient sur les principaux mouvements féministes récents, dont le fameux #BalanceTonPorc, qui a évidemment inspiré le titre de la chanson. Langage irrespectueux, harcèlement de rue, inégalités professionnelles: dans le monde imaginaire que brosse élégamment le clip, les responsables de tous ces méfaits passent devant une jolie juge aux boucles blanches (campée par Angèle, bien sûr!) qui tente, exaspérée, de leur expliquer la base du respect. (Car apparemment, ces accusés de tous âges n'ont pas toujours pas compris!)

    Ainsi, elle démontre par A + B qu'une femme en culotte mérite tout autant de respect qu'une femme en string et porte-jarretelles. Au cas où certains avaient besoin d'un petit rappel... Et même pas besoin de hurler des grossièretés pour se faire entendre: cette jolie voix joyeuse (que l'on va fredonner toute la semaine) résonne encore plus fort que les injures qu'elle ne fait que suggérer. 

    «Non, c'est non!»

    Après être passés par le tribunal fictif, les coupables doivent suivre des cours spécialisés, histoire de ne plus jamais comettre les mêmes erreurs. On retrouve l'acteur Pierre Niney, une «guest-star» surprise, dans le rôle de l'un des élèves, qui a du mal à comprendre la signification du mot «non».

    Ce mini-sketch, inséré au milieu du clip, présente Angèle dans le rôle d'une enseignante: une belle façon de rappeler que la lutte contre le sexisme devrait commencer dès le plus jeune âge, au moyen de l'éducation apportée aux enfants. 

    «Je ne passerai pas à la radio, parce que mes mots ne sont pas très beaux», annonce l'artiste dans la chanson. Mais à la radio, Angèle passera. On espère que sa voix résonnera sur toutes les ondes: et que son message soit entendu, retenu, appliqué - une bonne fois pour toutes! 

    Le 14 juin 2019, le jour où les femmes feront à nouveau grève pour l'égalité

    A lire également
    La réponse? Non, pas vraiment. Les ados sont des amoureux comme les autres! On vous dit pourquoi.
    O
    femmes lego NASA figurines
    Trois des quatre pôles de l’agence spatiale américaine sont désormais dirigés par des femmes scientifiques.
    O
    Plusieurs signes flottent sur un petit nuage: les étoiles nous montrent comment braver la pluie!
    O
    News people
    La chanteuse, qui a remporté deux Victoires de la musique, plaît autant aux millennials qu’à leurs parents. Pas si étonnant.
    O
    News société
    La star témoigne de sa propre expérience qui l'avait vue être payée 1500 fois moins qu'un collègue masculin.
    O
    News société
    Une telle législation constituerait un «arrêt de mort», selon le Planning familial américain.
    O
    FeminaEnBalade Delémont Nina Simon étudiante travail social dät concept store
    En Suisse
    La capitale du Jura regorge de petites pépites à découvrir… et à savourer.
    O
    En Suisse
    Les meilleures adresses gourmandes de Suisse romande où savourer un repas festif le dimanche matin.
    O
    News loisirs
    Un peu de shopping, pour échapper à la pluie qui menace notre fin de semaine!
    O