news société

    La tendance fleurs de ce printemps? De l'audace folle!

    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie. Ce dimanche 3 mars 2019, elle analyse les tendances mode de la prochaine saison... Osera-t-elle porter la fleur XXL dans l'open space? 

    Publié le 
    3 Mars 2019
     par 
    Sonia Arnal

    Cette fois, ça va piquer les yeux. Il a fait chaud (trop?) ces quinze derniers jours. Facebook regorge de pelouses photographiées par des amis et garnies de fleurs en avance sur la saison avec ce pertinent commentaire:

    «Dingue, c’est déjà le printemps dans mon jardin!»

    En temps normal, ça me peinerait, cette fonte prématurée des neiges, mais comme ma saison de ski est fichue pour cause d’épaule gelée (c’est bien la seule chose qui ne fond pas), je fus dans un premier temps très bienveillante à l’égard de cette précoce multiplication de crocus, perce-neige et autres primevères. Mais ça, c’était avant que je ne refasse mon retard en lisant d’un seul coup une dizaine de magazines féminins.

    Il s’est passé un truc chez les créateurs. Même chez des gens très sobres qui se la jouent noir sicilien tragique – oui, je pense à Dolce & Gabbana –, il y a des fleurs géantes qui s’étalent en très très grand. Et je ne vous parle pas d’une rose qui viendrait de son éclat rouge sang renforcer l’austérité dramatique de la tenue monocolore. Je vous parle de pétales qui recouvrent tout, de fleurs qui vont de la fougère préhistorique verte aux catleyas roses en passant par des tournesols du jaune que vous imaginez.

    Hawaï, jardin anglais ou tapisserie vintage

    Le tout est mélangé, limite agressif, sur les robes, les chemises ET les pantalons. On ne va pas pouvoir y échapper, mais on va pouvoir choisir le thème de sa déco – jungle, Hawaï, jardin anglais ou tapisserie vintage – et se trimballer au boulot avec. Peut-être même qu’en discutant avec ses collègues, on arrivera à assortir les tenues à trois voisines de bureau, à faire des compositions florales délicieuses, genre:

    «Allez! Demain on essaie le bouquet de mariée. – Ah non, je préfère les fleurs sauvages, moi je fais les coquelicots, j’ai déjà la robe pour.»

    Comme la photo ci-dessous en témoigne, je suis en général reléguée par les vendeuses au fond du rayon, là où sont rangés ce qu’elles appellent diplomatiquement les classiques et les intemporels, comprenez les vêtements pas du tout colorés et pas spécialement dans le trend du moment. Autant vous dire que je panique en voyant le thermomètre monter. Comment vais-je m’en sortir cette fois? En trichant! J’ai repéré une chemise noire avec des mini-fleurs blanches, je crois qu’elle va sauver mon printemps. Ça va être d’une audace folle!

    Appelez-moi la Marie Kondo occidentale

    A lire également
    Une étude suisse révèle qu’on trouve de plus en plus l’âme sœur dans sa catégorie de revenus.
    O
    Michelle Bachelet à l'ONU
    Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme depuis l’automne, l’ex-présidente du Chili ose se fâcher avec les pays dits «irréprochables».
    O
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien avec humour et ironie.
    O
    sonia arnal rédactrice en chef femina éditorial blessure épaule
    Santé
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie.
    O
    plaque chocolat noir
    En Suisse
    Dégustations, ateliers, festivals... De quoi satisfaire tous les gourmands!
    O
    Voyage
    Cet hiver, la classe Business 1ère des TGV Lyria propose des plats du chef Michel Roth. L’occasion de découvrir d'inédits bistros parisiens.
    O
    News loisirs
    Pour inviter le soleil dans notre assiette, en découvrant des saveurs venues des quatre coins du monde!
    O