news société

    L'Islande réautorise la chasse à la baleine, après deux ans d'interdiction

    Le pays vient d'annoncer que la chasse au rorqual commun, un mammifère menacé d'extinction depuis les années 90, reprendra dès le 10 juin 2018. Après deux ans d'interruption, la société Hvalur Hf prévoit de tuer 191 spécimens durant l'année, afin de relancer les échanges commerciaux avec le Japon. Les associations de protection des animaux sont évidemment folles de rage. 

    Publié le 
    23 Avril 2018
     par 
    Ellen De Meester

    «Je suis très déçu, affirme Sigursteinn Masson, membre de l’association islandaise de la protection des animaux (Ifaw, Icelandic branch of the International Fund for Animal Welfare) au «Guardian». Cette décision n’est pas basée sur de véritables besoins du marché, et ne correspond pas à la volonté de l’opinion publique, au sujet de la chasse à la baleine.»

    Le 10 juin 2018, la chasse au rorqual commun, un type de baleine menacé d'extinction, sera donc rétablie en Islande, selon une décision inattendue des autorités. Ainsi, la société Hvalur Hf (seule entreprise du pays autorisée à chasser ces imposantes créatures des profondeurs) prévoit un total de 191 victimes au cours de l'année 2018. Pourquoi ce soudain changement de trajectoire, alors que la chasse aux cétacés était interdite depuis 2016? 

    En Suède, les mamans ours «s'adaptent» aux lois des chasseurs pour protéger leurs petits

     

     

    Des raisons commerciales avant tout

    Avant l'interruption de l'abattage des rorquals, la chair de baleine islandaise était principalement exportée au Japon. Lorsque la consommation de ce partenaire commercial avait drastiquement reculé, l'Islande avait préféré stopper net sa production, afin de ne pas voir son profit baisser. 

    Malheureusement, le Japon venant d'assouplir ses lois en matière d'importation, la demande est à nouveau élevée, ce qui justifie la reprise soudaine de la chasse. La société Hvalur Hf prévoit également de collaborer avec l'Université nationale d'Islande, qui cherche à développer un nouveau type de médicament à base de chair de baleine. 

    L'administration Trump réautorise l'importation de «trophées» de chasse d'éléphants et de lions

    Les pays scandinaves ne sont donc pas des exemples à suivre dans tous les domaines... Espérons qu'ils reviennent rapidement sur cette décision drastique, qui a révolté les associations de protection des animaux. Rappelons qu'en 2006, le pays avait refusé la loi internationale interdisant l'abattage commercial de ces créatures marines.

     

    A lire également
    L'incendie est officiellement le plus meurtrier que l'Etat n'ait jamais connu.
    O
    Ecoutez bien les étoiles: elles vous révèlent tout ce qui vous attend cette semaine!
    O
    Alexandria ocasio cortez meeting octobre 2018 robe bleue
    Trop pauvre pour se loger à Washington, la nouvelle élue de 29 ans a été la cible d’attaques de la part de la chaîne pro-Trump.
    O
    News société
    Alors qu'il possède actuellement 250 000 fermes de visons et de renards, le pays bannira complètement cette activité d'ici 2025.
    O
    News société
    Prête à tout pour innocenter son nouveau moteur, l'entreprise aurait aussi fait appel à des «cobayes» humains.
    O
    Cuisine
    L'emblématique «choc» se réinvente pour mieux nous étonner... et nous régaler!
    O
    Voyage
    Inde, Chine, Japon... On flâne dans la capitale française à la recherche de saveurs exotiques.
    O
    En Suisse
    Rêver sous des baldaquins et se prendre pour Hermione (ou Daenerys, selon les goûts!).
    O