famille

    Snapchat: la géolocalisation inquiète les parents

    Très précise, la Snap Map fait polémique et préoccupe les pères et mères d’ados. Et pour localiser un utilisateur, pas besoin d’être ami avec lui… Au Royaume-Uni, des voix se font entendre pour dénoncer les risques de cambriolage et de kidnapping.

    Publié le 
    28 Juin 2017
     par 
    Muriel Chavaillaz

    L’option Snap Map, vous connaissez? Cette dernière permet de géolocaliser ses amis. Le service mis en place par Snapchat est précis au mètre près: on peut savoir exactement dans quelle rue et dans quel bâtiment se trouve la personne en question. Lorsque l’utilisateur se connecte sur l’application mobile, il lui est demandé d’accepter ou non de montrer sa localisation à ses amis. Ensuite, son positionnement sera mis à jour à chaque fois qu’il se connectera. Seule façon de contourner cela: choisir le mode «fantôme».

     

     

    En Angleterre, les pères et mères d’ados s’inquiètent de ce nouveau service proposé par la firme d’Evan Spiegel. «Plusieurs parents redoutent que Snapchat soit utilisé pour traquer les personnes, de manière à savoir exactement où elles vivent et où elles travaillent, note «Numerama». Il suffit d’un rapide coup d’œil sur la carte pour savoir avec précision où se trouve un utilisateur qui a rejoint votre liste de contacts.» Certains pointent également du doigt les risques de cambriolage, ils craignent pour la sécurité de leurs enfants.

    Snapchat rassure les parents

    L’entreprise californienne a réagi face à ces critiques. Elle encourage ses utilisateurs à consulter son guide destiné aux parents et à faire appel, si besoin, à son centre de sécurité. Snapchat insiste également sur le fait que la géolocalisation sert avant tout à retrouver ses amis, par exemple lors d’un événement d’une grande envergure (festival, manifestation, etc.) «Il n’est pas possible de partager votre position avec quelqu’un qui n’est pas déjà votre ami et la majorité des interactions se déroulent entre proches.»

     

     

    Une fois géolocalisé, il est toutefois possible d’accéder à des contenus divers et variés issus du monde entier. La startup française Zenly permet de visionner des stories anonymes. On peut ainsi assister à une partie de ping-pong en Corée du Sud, un mariage à Hawaï ou un défilé de mode à Londres.

    Facebook a également lancé un service similaire sur Messenger. Mais contrairement à Snapchat, la géolocalisation ne dure que 60 minutes et peut être désactivée à tout moment. Ou comment les applications mobiles nous rendent encore plus voyeurs/accros/paranos…


    A lire aussi:
    Stories, géolocalisation et City Guides: les nouvelles fonctions de Facebook
    NYFW: les filtres Snapchat prennent vie et créent le buzz
    Snapchat: le danger des filtres embellissants

    A lire également
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien, avec humour et ironie.
    O
    bébé pédiatre auscultation stéthoscope
    Où sont les pères aux urgences pédiatriques? Des internes en médecine dévoilent la nullité de certains…
    O
    caroline receveur marlon instagram
    L’influenceuse avait partagé le récit compliqué de ses premiers mois de grossesse. Elle livre désormais l’histoire de la naissance de son fils.
    O