famille

    Des appareils connectés pour suivre sa grossesse chez soi

    Une start-up de San Francisco a dévoilé une gamme de nouveaux produits permettant aux femmes enceintes de suivre le poids et d'écouter le cœur de leur bébé entre leurs visites chez le gynécologue..

    Publié le 
    2 Octobre 2014
     par 
    Relaxnews

    Ecouter ses battements de coeur

    Le moniteur Bellabeat Shell permet aux mères de jouer de la musique douce à leur bébé in utero et de suivre ses réactions. Grâce à cet appareil, on peut aussi écouter ses battements cardiaques et les partager avec ses proches. Shell coûte 119$.

    Gestion du stress

    Bellabeat Leaf n'est autre qu'un appareil de suivi d'activité et de santé adapté à la grossesse. Il ressemble à un simple pendentif en forme de feuille, mais permet de gérer son stress au mieux en dispensant des conseils en fonction de ses résultats. Leaf coûte 89$.

    Suivre le poids de son petit avant qu'il soit né

    Tout le monde a entendu parler des balances connectées, mais il se pourrait bien que la Bellabeat Balance ait un coup d'avance sur ses concurrentes. C'est la première sur le marché à pouvoir dissocier le poids de la mère de celui de son foetus. Après la naissance, elle peut être utilisée comme n'importe quel pèse-bébé. Elle est recouverte de bois et envoie directement les informations de poids à une application correspondante. Elle produit aussi une frise chronologique sur laquelle les femmes enceintes peuvent suivre leur prise de poids et celle de leur bébé. Cette balance coûte 99$.

    Site de cette start-up : www.bellabeat.com

    Vidéo de présentation de ces appareils (en anglais) : http://youtu.be/EPDG-xg_rKI

    Alors qu'il existe bon nombre d'applications pour aider les femmes à faciliter à concevoir et à suivre leur grossesse, les produits estampillés Bellabeat proposent une vraie nouveauté en permettant de relier directement la mère à son enfant à venir.

    A lire également
    anne marie claire emma zélie femmes
    Dans cette famille, nonante ans séparent Anne-Marie de Zélie. Rencontre avec trois mamans autour de leur charge mentale.
    O
    Plus aigu que jamais, ce trouble augmente notamment à cause du rôle central de l’enfant dans la famille et d’un besoin de le surprotéger.
    O
    Personne n’a envie que son petit bonhomme tourne gros macho toxique à la Harvey Weinstein. Comment s’y prendre? Mode d’emploi.
    O