couple

    «Pull a Pig»: l’ignoble jeu de drague qui a détruit Sophie

    Sophie Stevenson a vécu une terrible histoire «d’amour». Elle croyait avoir rencontré le prince charmant, jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elle était l’objet d’un jeu visant à humilier les femmes.

    Publié le 
    13 Octobre 2017
     par 
    Muriel Chavaillaz

     

     

    Ecœurant. Le témoignage de Sophie Stevenson nous donne froid dans le dos… La jeune Anglaise de 24 a raconté son histoire dans l’émission anglaise «This Morning». Elle aurait été victime du jeu «Pull a Pig» («Drague un cochon»). Son bourreau? Jesse Mateman, un Hollandais de 21 ans. Le but? Humilier les femmes au maximum.

    L'histoire d'amour qui n'en était pas une

    Tout commence en août 2017, lorsque Sophie est en voyage à Barcelone. Elle fait alors la connaissance de Jesse. Très en phase, les deux jeunes gens passent leur séjour collés-serrés. Croyant en leur bonne étoile, ils décident d’entretenir une relation à distance une fois de retour chez eux. Peu de temps après, Jesse demande à Sophie de le rejoindre à Amsterdam. Très amoureuse, la jeune femme n’hésite pas à s’acheter un billet d’avion. Mais une fois à l’aéroport, elle reçoit un message de Jesse:

    Tu t’es fait piéger!

    Des émojis «cochons» accompagnent le SMS. Le concept de «Pull a Pig» est le suivant: un groupe d’hommes définit, au cours de la soirée, la fille la plus laide (qu’ils surnomment alors «Pig»). Le but est de réussir à la séduire en l’embrassant, voir en ayant un rapport sexuel avec elle. Dernière étape? L’humilier, si possible en public.

    La réaction de Jesse Mateman

    Suite à la médiatisation de l’histoire de Sophie, Jesse s’est vu contraint de réagir. Sa version est totalement différente: «Je suis brisé, dit-il. Après les articles sur le sujet, mes parents, ma sœur et moi avons reçu des menaces». Il s’est également déclaré être très «affecté» par les accusations dont il est l’objet et renie ces dernières en bloc. Selon lui, Sophie et lui n’auraient passé qu’une seule nuit ensemble à Barcelone et il n’aurait jamais été question qu’elle le rejoigne à Amsterdam.

    Terriblement mal suite à cette répugnante farce, Sophie a décidé de parler pour prévenir les femmes qui risqueraient de se faire avoir. «J’étais pétrifiée. Je veux que les gens sachent que cela existe et j’espère vraiment que cela n’arrivera plus à personne», a-t-elle déclaré.


    A lire aussi:
    Bad buzz: la pub sexiste et grossophobe mettant en scène Loana et Benjamin Castaldi
    #FeminaOpinion: le dérapage de trop dans «Touche pas à mon poste»
    Ghosting, cushioning, zombieing: les nouvelles technique de drague 2.0 à connaître

    A lire également
    Dans deux essais remarquables, Ovidie et Titiou Lecoq parlent égalité des sexes. Libérateur!
    O
    La parade de séduction des animaux fait écho à celle des humains amoureux.
    O