santé

    La sieste peut contribuer à traiter l'hypertension

    Une équipe de l'hôpital général Asklepieion Voula d'Athènes (Grèce) a présenté les résultats d'une étude sur l'impact tensionnel de la sieste en milieu de journée chez des patients hypertendus à l'occasion du Congrès 2015 de l'European Society of Cardiology, samedi 29 août 2015.

    Publié le 
    1 Septembre 2015
     par 
    Relaxnews

    «Si William Blake affirmait qu'il valait mieux penser le matin, agir à midi, manger le soir et dormir la nuit, la sieste en milieu de journée semble apporter de nombreux bienfaits», déclare le Dr Manolis Kallistratos de l'hôpital général d'Athènes, en faisant référence au célèbre poète britannique. Son équipe s'est penchée sur le cas de 386 hypertendus âgés d'une soixantaine d'années, 200 hommes et 186 femmes.

    Pour l’ensemble des patients, les chercheurs ont consigné les habitudes de sieste, la durée du sommeil, le mode de vie, la pression artérielle au cabinet, la pression artérielle ambulatoire (systolique et diastolique), l’IMC, la vitesse de l’onde de pouls et le résultat de l’échographie cardiaque complète. L’âge, le sexe, l’IMC, le tabagisme, la consommation de sel et d’alcool, l’exercice physique et la consommation de café ont été pris en compte.

    Les chercheurs ont constaté, outre la baisse de la pression systolique, que les patients hypertendus faisant la sieste voyaient la vitesse de leur onde de pouls abaissée de 11% et le diamètre de leur oreillette gauche en moyenne réduit de 5%. Le Dr Kallistratos en conclut: «Ces résultats suggèrent que la sieste en milieu de journée contribue sans doute à réduire les dégâts à long terme sur les vaisseaux et le cœur». La constatation est que les hypertendus faisant régulièrement la sieste avaient une pression artérielle systolique (PAS) ambulatoire moyenne abaissée de 6 mmHg (5%).

    La différence de PAS est précisément de 4% en journée (5 mmHg) et de 6% (7 mmHg) pendant le sommeil. «Cela semble peu, mais il a été montré qu’une baisse aussi minime que 2 mmHg de la pression artérielle systolique peut réduire le risque d’évènement cardiovasculaire de 10%», explique le Dr Kallistratos. Il semblerait par ailleurs que plus la sieste est longue, plus elle est bénéfique puisqu'elle nécessite une dose moins élevée de médicaments contre l’hypertension.

     

    A lire également
    iStockphoto.com
    De plus en plus de Suisses se plaignent d’une pression artérielle trop haute, à commencer par les femmes, particulièrement...
    O
    femme devant frigo la nuit
    Se tenir à des horaires de repas stricts pourrait aider à protéger son cœur.
    O
    Arkady Ten
    Les recherches abondent sur les bienfaits du vin rouge, à raison d'un verre ou deux par jour, mais une nouvelle étude...
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O