news people

    Leïla Bekhti, une comédienne brillante par nature

    A l’affiche de deux films cet automne, l’actrice d'origine algérienne illumine la scène française depuis maintenant près de 15 ans. Elle épate par son naturel autant que par sa spontanéité

    Publié le 
    12 Novembre 2018
     par 
    Saskia Galitch

    C’est qui?

    Révélée par le film Tout ce qui brille, qui lui a valu le césar du meilleur espoir féminin en 2011, Leïla Bekhti, 34 ans, est considérée comme l’une des actrices les plus lumineuses, douées, et bankable de sa génération.

     

    Le film Tout ce qui brille l'a révélée au grand public. YouTube 

    Rien, pourtant, ne la prédestinait à ça. Comme elle l’explique, ses premières envies la poussaient plutôt vers le métier d’«aideuse de gens» puis «d’éducatrice». Le déclic? En 2005, mise au défi par son frère et  sa sœur aînés, elle se présente à un casting. Bingo: elle obtient un rôle principal dans Sheitan, de Kim Chapiron.

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Leila Bekhti (@leilabekhti) le

     

    Elle n’y passe pas inaperçue. Les propositions affluent, les tournages s’enchaînent: Mauvaise foi, Un prophète, Bref, Avant l’hiver, Jour polaire… Alternant comédies, drames ou thrillers, cette enfant d’immigrés algériens, qui a grandi dans une  famille unie près de Paris, est aujourd’hui une star. Elle relativise toutefois:

    «Je sais combien le succès est aléatoire. Souvent, je vois des films des années 80, et je me demande où sont passés ces excellents acteurs,  adulés à l’époque, et que personne n’appelle aujourd’hui…»

    Leïla Bekhti, quelle baraka!

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Leila Bekhti (@leilabekhti) le

    Pourquoi on en parle?

    Après un début d’année tonitruant marqué par la sortie de Carnivores  et d’Opération Beyrouth, la voici de retour avec Le grand bain, film choral de Gilles Lellouche, et Un homme pressé, de son ami Hervé Mimran.

     

     

     

     

    Une actualité qui lui vaut d’être sur tous les fronts: Elle, Canal+, RTL, France Info, Madame Figaro… elle se démultiplie! Spontanée, nature et pleine d’entrain, elle évoque son travail, fait le clown – son imitation de la chanteuse Larusso sur le plateau de Bonsoir!, sur Canal+ est un must! –, mais en profite aussi pour parler du fils qu’elle a eu avec son amoureux, Tahar Rahim, et qui la rend gaga:

    «Avant, j’étais cette fille saoulée par  les mamans qui parlaient une heure quarante-sept de leur môme et montraient 650 clichés sur leur smartphone. Eh bien, je suis devenue cette maman-là. En pire. Parce que même si je réalise que les gens n’en peuvent plus de voir des photos de mon bébé, je m’en fous, je continue!»

    Pour se sentir bien avec son bébé, cela peut prendre trois mois

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Leila Bekhti (@leilabekhti) le

    Qu’est-ce que les autres en disent?

     

     

    Si Leïla Bekhti a des détracteurs, ils restent plutôt discrets. Contrairement à ses fans! Ainsi l’écrivain Yann Moix, pourtant réputé acide, fou d’elle depuis des années et qui, en mars dernier, en rajoutait une couche sur le plateau du talk-show On n’est pas couché: «J’avais dit [...] que c’était la plus grande actrice de l’univers. Et comme l’univers est en  expansion, elle est plus grande à chaque fois!» Tout aussi admiratif, le  réalisateur Alain Tasma note: «Leïla Bekhti est d’un naturel confondant  et tranche avec tout ce que je connais!» Quant à Guillaume Canet, avec qui elle a notamment tourné Le grand bain, il la définit de deux mots: «Hilarante et bienveillante!» L’actrice Marina Foïs se dit, elle, épatée par sa «droiture», aussi bien «dans le privé que sur tapis rouge».  Comme quoi ce qui brille est tout de même de l’or, parfois…

     

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par Leila Bekhti (@leilabekhti) le

     

    «Si je devais vivre dans un film?  Sans hésiter,  ce serait dans  Grease, que j’avais  vraiment adoré, juste pour pouvoir dire: Vends-moi tes salades, mec!»

    Ce qui la fait sortir du lit

    Son fils, Souleymane,  né en 2017, qui l’a transformée, dit-elle: «Depuis que je  suis maman, j’ai acheté  un Thermomix, des bougies,  et je ne choisis que l’huile d’olive bio produite par des amis!»

     

     

     

    A lire également
    Jameela Jamil tapis rouge
    L’actrice en a ras le bol de Photoshop. Surtout lorsque l’on va jusqu’à lifter ses chevilles.
    O
    Portrait de Camille Lacourt
    Retraité des bassins, le nageur français aux yeux azur se livre sans filtre dans son autobiographie.
    O
    News société
    Le film «Capharnaüm», de la réalisatrice primée à Cannes, pourrait bien changer (un peu) le destin tragique des gamins des rues au Liban.
    O
    Taylor swift nuage scène
    News people
    Habituellement peu loquace sur ses opinions politiques, la petite fiancée de l’Amérique s’est engagée dans les élections de mi-mandat du 6 novembre.
    O
    News people
    À 80 ans, l’actrice, auteure et productrice américaine n’a rien perdu de sa flamme
    O
    News loisirs
    Pour inviter le soleil dans notre assiette, en découvrant des saveurs venues des quatre coins du monde!
    O
    En Suisse
    Ce printemps nous réserve de belles surprises, pour sortir en douceur de l'hibernation.
    O
    plaque chocolat noir
    En Suisse
    Dégustations, ateliers, festivals... De quoi satisfaire tous les gourmands!
    O