news people

    J. K. Rowling, toujours aussi magique

    21 ans après la sortie  du 1er tome de la saga Harry Potter, le talent et le charme de «Jo» opèrent plus efficacement que jamais. Et qu'elle signe ses romans sous son nom ou sous pseudo ne change rien: le succès est au rendez-vous 

    Publié le 
    31 Décembre 2018
     par 
    Saskia Galitch

    C’est qui?

    En 1995, fauchée et carrément à l’assistance sociale, J. K. Rowling, alors âgée de 30 ans, avait préféré s’acheter un nouveau ruban de machine à écrire plutôt que de la nourriture.

    Bien lui en a pris: aujourd’hui, 21 ans après la sortie du tome I de  la saga Potter, entre les livres vendus (y compris les polars écrits sous pseudo), les films tirés de ses écrits, les pièces de théâtre et les royalties sur les produits dérivés de son monde magique (dont l’imposante panoplie inspirée des Animaux fantastiques), elle pèse près de 800 millions de francs et serait plus riche que la reine d’Angleterre… Laquelle, par les mains du prince William, l’a d’ailleurs décorée en 2017 «pour sa contribution à la littérature et à la philanthropie».

    Harry Potter fête ses 20 ans

    Pourquoi on en parle?

    Un nouveau rom’pol sous son pseudo, Robert Galbraith (en français dès avril 2019), la sortie  de l’épisode II de la saga cinématographique Les animaux fantastiques, une 2e place au classement Forbes des écrivains les mieux payés du monde. Cet hiver 2019 s’annonce bien, pour JKR.

     
     
     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par J.K ROWLING (@officialjkrowling) le

    Pourtant, elle reste discrète: fuyant les médias («Je m’en méfie!»). Elle préfère écrire chez elle, à Edimbourg, s’occuper de son mari, de ses 3 enfants et d’associations caritatives. Elle part aussi en chasse «de chaussures à talons aiguilles vertigineux: je les adore!» ou alors twitte des messages anti-Trump, antiracistes, pro-européens  et très, très féministes!

    En 14 tweets, J. K. Rowling répond aux attaques misogynes contre Theresa May

    Qu’est-ce que les autres en disent?

    Emma Watson, Daniel Radcliffe, le réalisateur David Yates et tous les acteurs de la version filmique de Harry Potter célèbrent sa «gentillesse» et son «délicieux humour» tandis que ses employés la disent «généreuse» avec eux et investie dans tout ce qu’elle entreprend. Cela n’empêche pas les critiques. Ainsi, l’écrivaine à succès Joanna Trollope, agacée par les tweets engagés de JKR, déclarait récemment au Guardian: «Son ego s’apparente à celui de Kim Kardashian!» 

    Son plus grand regret

    Comme elle l'a souvent raconté, avec beaucoup d'émotion, elle aurait voulu que sa maman puisse se plonger dans le monde pottérien qu'elle a créé:

    «Ma mère n’a jamais su pour Harry Potter... J’ai commencé à y travailler très peu de temps avant son décès (elle est morte de la sclérose en plaques). Ça me fait de la peine, j’aurais aimé qu’elle sache.»

    Le lancement des Crimes de Grindelwald

    A lire également
    Jameela Jamil tapis rouge
    L’actrice en a ras le bol de Photoshop. Surtout lorsque l’on va jusqu’à lifter ses chevilles.
    O
    Portrait de Camille Lacourt
    Retraité des bassins, le nageur français aux yeux azur se livre sans filtre dans son autobiographie.
    O