news people

    Diane Freymond fait recette

    Première Suissesse à avoir participé au show culinaire français MasterChef, la Romande est aussi une geekette..

    Publié le 
    28 Janvier 2014
     par 
    Jennifer Segui

    Un ordinateur, une tablette, un smartphone. Rieuse, Diane Freymond admet que cette accumulation, sur la table du bistrot où on la rencontre, est un poil exagérée. Comme sa participation à MasterChef le laissait présager, la pétillante jeune femme de 27 ans est gourmande. Voilà qu’on la découvre totalement «geekette». Point de sale manie, toutefois: juste une persistante habitude. Avant de tenter sa chance dans la célèbre émission de TF1, cette diplômée en communication s’occupait de marketing digital dans une entreprise zurichoise. Quant à son parcours gastronomique, il commence à Duillier, au-dessus de Nyon, où elle a grandi, se régalant depuis toujours des bons petits plats préparés par maman, puis des vins délicieux sélectionnés par papa.

    Petite fille plutôt timide et sportive, la jolie Diane quitte sa Romandie à vingt ans pour un stage dans l’événementiel à Paris, où elle partage son temps entre travail et cours de cuisine, pour le plaisir. Elle en revient pleine d’assurance, derrière les fourneaux, comme dans la vraie vie. A MasterChef, où elle s’est inscrite poussée par des amis férus de ses bons petits plats, elle a passé les étapes en mixant sa bonne humeur et son fort caractère. Une aventure qui ne fait pas encore d’elle une vraie pro, dit-elle. Mais qui lui a donné, avec une jolie notoriété, l’envie et le courage de faire de sa passion son métier. Désormais indépendante, elle propose, entre autres services, des cours de cuisine et ses prestations de chef à domicile.

    Ce qui la fait rire

    «J’ai récemment découvert le génial Stéphane De Groodt. Ses jeux de mots complètement fous, en lien avec l’actu, nécessitent qu’on «s’accroche» pour les comprendre. Un humour littéraire d’un nouveau genre. J’adore!»

    Sa routine

    «Le week-end, je me réveille et lis les journaux et les magazines culinaires. Ensuite, direction le marché de Divonne, où je déguste quelques huîtres et un bon verre de vin.»

    Son geste beauté

    «J’ai deux produits dont je ne peux me passer au quotidien: la touche Eclat de Saint Laurent, pour le teint, et le mascara Hypnôse Drama de Lancôme, pour le regard.»

    Sa destination

    «J’adore New York! Je rêve d’y retourner pour dîner au 'Eleven Madison Park', le restaurant triplement étoilé du chef suisse Daniel Humm.»

    Son livre

    Elle publie «Les recettes de Diane» (Ed. GeneralMedia), sublimées par les images gourmandes de Corinne Sporrer, la photographe de nos pages cuisine.

    Sa complice

    «Ma sœur Claire, de dix-huit mois mon aînée. Elle est mon commis préféré et mon partenaire idéal pour les virées savoureuses dans de bons restaurants.»

     

    A lire également
    Le monde retient son souffle: le surnommé «Baby Sussex» devrait voir le jour à tout moment!
    O
    hilaria baldwin rues new york
    Sur Instagram, la femme d’Alec Baldwin a publié un touchant message.
    O
    Issue de la dynastie Gandhi, elle est l’arme secrète du Congrès pour déloger l’actuel premier ministre indien.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O