tendances

    La star de l’été 2017, le T-shirt à messages

    Fun ou sérieux, nos T-shirts de l’été se transforment en armes de communication massive.

    Publié le 
    23 Juillet 2017
     par 
    Bruna Lacerda

    «The future is female», «We all should be feminists», «Thanks girls, no leather and no fur» sont quelques-uns des slogans que l’on a pu voir inscrits sur les T-shirts de plusieurs marques telles que Prabal Gurung, Dior ou Stella McCartney. Ils ne sont pas là (uniquement) pour faire joli, mais pour véhiculer des messages. Et autant dire que la tendance est militante, pied de nez au climat ambiant. Car depuis la campagne politique et l’élection de Donald Trump outre-Atlantique, il y a matière à revendiquer.

     

    Marlon Brando, icône sexy dans le film «Un tramway nommé désir» en 1951, a aidé à populariser ce vêtement.

     

    Ainsi, à la technique de drague misogyne dévoilée à l’insu par le président, un T-shirt riposte «This pussy grabs back». Une façon, aussi, de montrer un peu de solidarité entre les gens. «Voir des artistes comme Jennifer Lawrence, Natalie Portman ou Rihanna porter ce haut m’a fait comprendre combien il était important pour les femmes de faire avancer leurs combats, parfois à travers des moyens très simples comme, justement, peut l’être un T-shirt blanc. Par son caractère essentiel, il a un potentiel extraordinaire. Dans sa version la plus simple, ce «T» en coton blanc est une table rase, un territoire neutre attendant d’être conquis», explique Maria Grazia Chiuri, directrice de la maison Dior, à «lexpress.fr». Son haut «We all should be feminists», inspiré de l’essai du même titre de Chimamanda Ngozi Adichie, auteure nigériane habitant aux Etats-Unis, a fait le tour du monde.

     

    2500 C’est le nombre de litres d’eau qu’il faut en moyenne pour produire un seul T-shirt. Il y a encore du progrès à faire…

     

    Mais tous ces T-shirts à slogans ne datent pas d’hier. Il suffit d’évoquer le mouvement punk. Et le couple Vivienne Westwood et Malcom McLaren, au début des années 70, avec leur boutique de fringues londonienne y sont pour beaucoup. Dans leur échoppe d’alors, «Too Fast to Live, Too Young to Die», ils commencent à fabriquer des pièces aux textes provocateurs, voire à caractère sexuel, ce qui leur vaut quelques déboires avec la justice. Cela ne les arrête pas pour autant, évidemment. Au contraire, ils vont même plus loin et renomment leur arcade Sex, en 1974. Au début des années 80, un aspect plus militant entre en scène. Katharine Hamnett, designer anglaise, fabrique quant à elle des T-shirts XXL blancs aux messages en grosses lettres noires. Contre la guerre ou le nucléaire, ses propos tournent au politique et servent de vecteur de communication. Pensés dans une démarche idéologique, ils ne remplaceront certes jamais l’action. Mais ont au moins le pouvoir de sensibiliser les gens. Et c’est déjà beaucoup.

    Shopping

    T-shirt, Zara, 14 fr. 90.
    T-shirt Markus Lupfer, env. 230 fr.
    T-shirt Opening Ceremony, env. 215 fr.
    T-shirt Zara, 9 fr. 90.
    T-shirt Mango, 29 fr. 95.

     

    En 1984, le groupe Wham!, dont George Michael faisait partie, porte dans leur clip «Wake me up before you go go» le modèle «Choose life» de Katharine Hamnett. Succès planétaire!

     

    Une pièce deux looks

    A un cocktail

    Pantalon The Kooples, 245 fr.
    Blazer The Kooples, 445 fr.
    Sandales H&M, 39 fr. 95.
    T-shirt Zara, 9 fr. 90.
    Boucles d’oreilles Marni, env. 285 fr.
    Sac à main Furla, chez Zalando, 215 fr.
    Montre «Glam spirit» Thomas Sabo, 245 fr.

     

    2 milliards: Le nombre de T-shirts vendus chaque année dans le monde.

     

    A un barbecue

    Jeans Bershka, 49 fr. 90.
    Bracelet Aurélie Bidermann, env. 240 fr.
    T-shirt Zara, 9 fr. 90.
    Mules brodées Massimo Dutti, 99 fr.
    Bague plaquée or Avinas, 159 fr.
    Panier Kayu, env. 130 fr.


    A lire aussi:
    Eté 2017: le retour de la robe à carreaux
    La star de l’été 2017, la chemise rayée
    Eté 2017: et si on osait le panier en osier

     

    A lire également
    cuissarde streetstyle high thigh boots
    On n’aurait jamais pensé oser les porter. Et pourtant, les bottes hautes sont très faciles à associer à nos valeurs sûres de la saison.
    O
    La mode ne rimant plus avec jeunesse, elle s’empare de nos aînés: et c’est tant mieux!
    O
    jogging marine et blanc, manteau en fourrure bleu ciel et baskets jaunes
    Rue, bureau, préau, comment ce vêtement un peu beauf est-il devenu hyper fashion?
    O