news mariage

    #JobDeReve: gérer une boutique de robes de mariée

    Il y a deux ans, Marlene a ouvert son commerce de robes de mariée à Yverdon. Sa particularité? Elle s’adresse à toutes les morphologies, y compris les plus rondes. Elle nous parle de son métier et de la manière dont il a changé sa vie.

    Publié le 
    30 Novembre 2016
     par 
    Muriel Risse

    Rien ne prédestinait Marlene Maccabez à ouvrir une boutique de robes de mariée. Pourtant, lorsqu’on la voit évoluer dans ce milieu, c’est une évidence. Le sourire aux lèvres, elle virevolte entre les robes blanches, évoque avec passion le tulle d’une jupe, les strass d’un bustier. Elle n’a pas son pareil pour mettre ses clientes à l’aise, être à l’écoute et les rassurer. «Certaines sont très stressées, mal dans leur corps et redoute cette étape, explique-t-elle. Je leur offre une boisson, on discute ensemble. Un lien particulier se crée avec chacune d’entre elles.» Au fil des mois, elle a mis en place plusieurs rituels: un verre de champagne partagé lors de la vente, un coup de téléphone avant le mariage et une carte envoyée pour le jour J. «Et je leur demande aussi de me faire parvenir une photo, rien ne me fait plus plaisir que de les voir porter leur robe!»

    En débarquant à Yverdon depuis Saint-Domingue, son île natale, Marlene a obtenu un diplôme dans l’hôtellerie. Puis, elle a travaillé en tant que conseillère de voyages durant 8 ans. Mais le domaine du mariage l’a toujours intéressé, elle écumait les salons de Suisse romande et ne manquait pas de conseiller ses copines.

     

     

    Une photo publiée par Femina (@feminasuisse) le

     

    Des robes de toutes les tailles

    Lorsqu’elle a ouvert son magasin, en août 2014, la jeune mère de famille de 40 ans a tenu à offrir des robes pour toutes les tailles. «Trop souvent, les morphologies généreuses sont mises de côté, explique-t-elle. Ici, on trouve du XXXXL, chaque femme pourra réaliser son rêve.» Et Marlene n’a pas son pareil pour mettre en valeur les points forts de chacune, faire essayer les modèles les plus flatteurs.

    Je suis passionnée par les vêtements, les tissus, poursuit-elle en souriant. Et lorsque je fais du shopping avec mes proches, je ne peux pas m’empêcher de les relooker!

    L’autre point fort de Russell’s Elegance? La location. «De plus en plus de clientes ne souhaitent pas acheter une robe, pour des questions de budget ou de place notamment», rappelle Marlene. On y trouve des tenues à louer à partir de 400 fr. A l’achat, elles coûtent entre 1200 et 2500 fr. Des robes de cocktail et de soirée sont également proposées pour toutes les tailles. Ses marques de prédilection? La Sposa et White by Pronovias Fashion Groupe, Adriana Alier et Luna Novias de Rosa Clara Group. En dentelle, près du corps, modèle sirène, bustier… Le choix est vaste. En 2017, la tendance bohème sera toujours plébiscitée: «les robes dos-nus sont de plus en plus demandées, tout comme les coupes fluides», souffle la spécialiste. Quant aux matières, la dentelle fine et le tulle tiennent le haut du pavé.

    «Se sentir belle pour ce jour inoubliable»

    Pour monter son commerce, Marlene a fait appel à Microcrédit Solidaire. Elle a refusé que son mari ou sa famille lui prête de l’argent: «C’est une pression, car je n’aime pas avoir des dettes. Mais en même temps, c’est un défi qui me booste et me force à avancer. J’ai de la chance: depuis le premier mois, je vends des robes. Je n’ai pas de véritable salaire, mais je couvre mes frais. Petit à petit, grâce au bouche à oreilles, cela se déroule de mieux en mieux.» Pour gérer sa comptabilité, Marlene a fait appel à sa sœur. Son mari, informaticien, s’est chargé de lui créer son site Internet.

    Est-ce qu’elle considère son métier comme étant un #JobDeReve? «Oui, complètement, assure-t-elle. Tout ce qui compte, c’est de rendre quelqu’un heureux, que chacune se sente belle pour ce jour inoubliable. Franchement, je ne pouvais pas rêver mieux!» Et Marlene caresse désormais le projet de renouveler ses vœux: «Aujourd’hui, je choisirais un tout autre style de robe, explique-t-elle les yeux brillants. Il faudra que j’en parle à mon mari!»

    Boutique Russell's Elegance, rue du Midi 12, 1400 Yverdon-les-Bains. Tél: 024 426 03 38


    A lire aussi:
    Le #JobDeReve de Marie-Laure Krauzte, créatrice de bijoux
    Mariage: elles offrent le plus beau des discours à leur soeur
    Découvrez la robe de mariée la plus populaire du web

    A lire également
    Un mariage en vue cette année? On vous souffle tous les styles les plus inspirants: déco bohème, robes de mariées à petits prix, mini honey-moons...
    O
    bouquet mariée robe blanche tulle
    La veille de dire «oui» à l’homme qu’elle aime, Casey apprend que ce dernier a une liaison depuis des mois.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O