news mariage

    Comment choisir son photographe de mariage?

    Pour être certain de garder des souvenirs impérissables du jour J, mieux vaut sélectionner avec soin celle ou celui qui sera chargé de prendre les clichés.

    Publié le 
    23 Janvier 2014
     par 
    Muriel Risse

    Choisir une personne capable d’immortaliser l’un des plus beaux jours de sa vie n’est jamais évident. Il est recommandé de s’y prendre à l’avance: «Les photographes ‘stars’ sont réservés 1 an et demi à l’avance», explique Cindy Evans, 32 ans, du studio Photo-Vertige à Dommartin. Si l’on a un coup de cœur pour le travail d’un artiste, mieux vaut donc ne pas attendre.

    S’il faut se méfier des offres trop basses, les forfaits hors de prix ne sont pas toujours gage de qualité. «Ce qui compte le plus, c’est le bouche à oreilles: faites confiance à vos proches! Et il faut que la personne soit passionnée par le reportage-mariage, sinon les photos risquent seront trop plates», conseille Cindy. «Le photographe doit véritablement s'intéresser aux mariés, avoir une sensibilité et être capable de percevoir les besoins du couple, ajoute Zoé Jobin, 26 ans, photographe de mariage depuis 8 ans. Une autre qualité nécessaire? Avoir le contact facile: il doit parvenir à se fondre parmi les invités et à mettre tout le monde à l'aise.»

    Les erreurs à ne pas commettre

    Un bon photographe coûte en moyenne entre 1'500 et 2'500 francs. Si l’on n’a pas un grand budget, ne vaudrait-il pas mieux demander à l’un de ses proches de prendre les photos? «Grave erreur, assure Cindy. 9 personnes sur 10 seront déçues du résultat, les attentes des mariées sont souvent très grandes et cela peut causer de grands dégâts dans les familles.» Pas facile d’assurer pour quelqu’un qui n’est pas professionnel, d’autant plus que l'invité en question ne profitera pas de la fête. «Un photographe professionnel capte différemment les choses, il sera capable de porter un autre regard sur la fête et proposera des photos beaucoup moins factuelles», analyse Zoé. La solution pour les budgets serrés: embaucher un photographe pour une seule partie de la fête (cérémonie, apéritif, souper…) fera baisser sensiblement la facture.

    Avant de payer tout acompte, il est fortement recommandé d’exiger un contrat, cela permet d’éviter d’éventuels ennuis. Les deux professionnelles conseillent également de toujours rencontrer les mariés avant le jour J. «En discutant, on parvient à cerner leurs envies, explique Zoé. On fait aussi connaissance, c’est très important, car l’on rentre dans leur intimité. C’est une chance d’exercer ce métier: on partage un moment joyeux, l’un des plus beaux jours de leur vie!»

    A lire également
    Au moment d'immortaliser son mariage ou celui de quelqu'un de proche, il devient indispensable de suivre quelques conseils...
    O
    Le photographe de mode Italien, Giampaolo Sgura, a grimé deux tops, Magdalena Frackowiak et Elisabet Erm, en deux Barbie...
    O
    Le défilé annuel des Métiers d’art a toujours ce quelque chose que les autres n’ont pas.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O