Le 21 décembre 2012: pas la fin du monde, le début!

Anne Kauffmann

Oubliez les scénarios catastrophe! Jamais les Mayas n’ont annoncé la fin du monde, mais seulement celle d’un cycle.

––   1 / 1 ––

© Getty Images/Vetty

© Getty Images/Blend Images

Et le suivant, alors, à quoi ressemblera-t-il? Nos sociétés ont déjà commencé à l’esquisser. Mais, pour le réaliser, il faudra compter sur des qualités et des compétences… typiquement féminines.

Allez, avouez-le! Est-ce que face à la perspective de l’inévitable bilan perso de fin d’année, vous n’avez pas, vous aussi, trouvé parfois un certain attrait à ce 21 décembre 2012 qui mettrait un terme à tout ça? Pendant, disons, quelques secondes? Eh bien, désolée de vous décevoir, mais la fin du monde, ce n’est pas pour vendredi. Maurice-EricHefti, ethnologue vaudois, passionné par les civilisations précolombiennes sur lesquelles il base sa pratique de thérapeute, nous explique pourquoi on ne coupera pas à l’achat d’un agenda 2013: «Dans le calendrier maya, le 21/12/2012 marque bien une fin, mais c’est uniquement celle d’un cycle. Et un autre va lui succéder!»

Depuis le Canada, entre deux expéditions au Mexique, Louise Paradis, archéologue et professeure au Département d’anthropologie à l’Université de Montréal, confirme: «Les anciens Mayas n’ont rien laissé qui nous permette de savoir comment ils envisageaient cette date. Elle ne devait être rien de plus que l’équivalent du passage d’un siècle ou d’un millénaire à un autre pour nous.» Voire à une nouvelle ère. «Je pense vraiment que nous allons vers une prise de conscience qui ouvrira une nouvelle ère marquée par le féminin», soutient Maurice-EricHefti.

Elle devrait être aussi importante que la période de création.» La Française Valérie Colin-Simard, psychothérapeute et auteure notamment du livre Quand les femmes s’éveilleront (Ed. Albin Michel, 2008) partage ce constat: «Nous sommes arrivés à un point de basculement. Un ancien monde s’effondre et nos repères habituels ne fonctionnent plus. Si on continue ainsi, nous allons dans le mur!» En cause, la prédominance de valeurs masculines comme les rapports de force, la performance, la productivité, la domination. Alors que celles associées au féminin comme «les émotions, la vie intérieure, la sensibilité, la vulnérabilité ont été reléguées au second plan, voire dénigrées», affirme-t-elle. Plus pour longtemps: «Les hommes et les femmes aussi, qui ont dû recourir à ce mode de fonctionnement pour trouver leur place dans la société, sont prêts à changer. Je vois tous les jours émerger un nouveau monde.»

Place à l’équilibre

Quels seront les signes distinctifs de cette ère à venir? «Un équilibre indispensable entre valeurs masculines et féminines. Nous serons à la fois dans l’intellect et les émotions. Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles!» Cela ne devrait d’ailleurs pas traîner. D’après Maurice-Eric Hefti, «l’astrologie aztèque (ndlr: peuple précolombien qui a connu son âge d’or au XVIe siècle dans le Mexique actuel) prédit que nous allons quitter une année Silex, masculine, combative et prédatrice, pour une année Maison, symbole qui évoque le temple, la matrice, la femme.»

 

Nos experts

«En astrologie, cette date ne signifie rien»

Stéphanie Miglierina, historienne de l’art, astrologue à Lyon depuis une dizaine d’années, elle cherche à comprendre le phénomène d’une fin du monde annoncée.

21 décembre 2012. Qu’est-ce que cette date représente pour vous?
Un sujet d’étonnement, car elle ne signifie rien d’extraordinaire en astrologie. A force de constater qu’il y a tant de choses qui se racontent, s’écrivent et se vendent sur le sujet comme des guides de survie ou des séjours thématiques, cela m’a poussée à me lancer dans une petite enquête personnelle.

Et si nous vivions le début d’une nouvelle ère?
Je constate en tout cas une prise de conscience. La conviction que le monde actuel avec notamment ses inégalités et ses problèmes environnementaux, ne peut plus perdurer. Depuis des décennies, les mouvements du New Age et certains astrologues annoncent une prochaine ère du Verseau succédant à celle des Poissons, mais personne ne s’accorde sur le moment où nous y entrerons. La fourchette va de 1789 à 2350, donc la fixer à dimanche prochain paraît plutôt hasardeux! Néanmoins, des valeurs propres au Verseau sont déjà présentes, comme l’accent sur les nouvelles technologies, les moyens de communication ou l’émergence d’une idéologie humaniste. Au niveau personnel, le Verseau c’est le souci de l’individualité, allié à l’ouverture sur l’autre. L’importance grandissante donnée au domaine de la réalisation personnelle est d’ailleurs caractéristique de ce signe du zodiaque. Cela correspond d’ailleurs aussi aux priorités de la fameuse génération Y. Quant à savoir si cette ère du Verseau sera la période dorée que certains décrivent et dont les hippies californiens rêvaient, j’aimerais bien, mais cela me paraît peu réaliste!

Quel rôle pour les femmes dans ce nouveau monde?
Leur contribution sera plus qu’importante, elle sera prépondérante. Toutes ces qualités que l’on décrit souvent comme féminines, je pense à la sensibilité, à l’intuition, à l’écoute de soi comme des autres, seront parfaitement adaptées à la nouvelle société qui est en train de naître. Elles seront même indispensables à son organisation. Les femmes participeront de manière décisive à l’émergence de ce nouveau monde, c’est certain.

Publier un nouveau commentaire