voyage

    La fin des vacances vous attriste? On a la solution: repartir en voyage!

    Pour éviter le coup de blues de la rentrée, on a trouvé la solution: organiser illico votre prochain périple! Pour les petits trucs de baroudeurs et les idées de destination proches ou lointaines, c’est par ici.

    Publié le 
    21 Août 2018
     par 
    Julien Pidoux

    Le soleil se couche toujours plus tôt. Le fond de l’air est frais en soirée. Et ce teint hâlé durement acquis durant l’été est déjà en train de ficher le camp. Pas de panique, on a le remède tout trouvé pour éviter le fameux coup de blues de la rentrée: repartir en vacances. Le simple fait d’y penser, déjà, fait du bien. Et finalement, les «vacances de patates», en octobre, ne sont pas si loin.

    Les professionnels du voyage l’ont déjà remarqué: avec un été aussi ensoleillé et chaud sous nos latitudes, les Suisses ont été moins nombreux que d’habitude à partir en juillet et août. Du coup, les réservations pour le mois d’octobre ont bondi de 5% par rapport à l’année passée. Conséquence? Il y aura du monde à l’aéroport, et il vaudra mieux être souple pour trouver son bonheur… «C’est la première fois que l’on voit aussi clairement un décalage des vacances d’été vers les vacances d’automne», note ainsi Prisca Huguenin-dit-Lenoir, porte-parole du groupe Hotelplan. Depuis quelques années, les habitudes vacancières des Suisses sont d’ailleurs chamboulées.

    Le classique «grandes vacances en été, une semaine en hiver» n’existe plus. «On part plus souvent en vacances, mais moins longtemps. Notamment avec des escapades le temps d’un week-end», poursuite la spécialiste.

    Mais que l’on se rassure, il n’est pas trop tard pour se faire plaisir cet automne. Si le concept du «last minute» ne fonctionne plus comme autrefois, il reste encore de belles opportunités à saisir, paroles de voyagistes. Surtout si l’on se montre un brin original. «Comme les vacances d’octobre sont plus courtes, cela peut vite coincer dans les dates, avertit Walter Kunz, directeur de la Fédération suisse des voyagistes (FSV). Si on est un brin flexible, pas de problème. Mais il faudra peut-être renoncer à notre destination préférée ou à telle catégorie d’hôtel…»

    Escapade: fruits de mer et beach-volley sur l'île de Sylt

    Pour les randonneurs: la Via Alpina

    Vous aimez les ampoules aux pieds et les panoramas grandioses? Le mois d’octobre peut s’avérer une excellente période pour randonner dans la partie la plus méridionale de la Via Alpina, ce réseau d’itinéraires balisés sur l’arc alpin, traversant 8 pays et totalisant près de 5000 kilomètres. L’accessibilité de certains tronçons (certains sentiers culminent tout de même à 3000 mètres) est toujours dépendante de la météo, mais une bonne partie du réseau est ouverte jusqu’à la fin du mois d’octobre, alors que de nombreux kilomètres, surtout au sud, sont praticables toute l’année.

    Pour ne pas tout de suite se résoudre à la polaire et aux sous-vêtements thermiques, on choisit la boucle de 7 jours, qui démarre à Nice, s’enfonce dans les Alpes maritimes orientales, fait un détour par l’Italie pour redescendre sur Monaco. Pour une alternative plus proche, un détour par la vallée de Kander, elle aussi sur la Via Alpina, est un must. 

    Voyages: découvrir les merveilles du monde... sans quitter la Suisse

    Pour les cyclistes: Taïwan

    C’est un secret bien gardé, mais Taïwan est un paradis de la petite reine, avec plus de 4000 kilomètres de pistes cyclables qui permettent de se balader presque partout. Fabienne et Benoît Luisier, le couple de voyageurs intrépides et romands derrière le blog novo-monde.com, se sont baladés sur l’île de Formose à l’automne dernier et ils ont adoré.

    «On a fait une semaine à vélo le long de la côte est. C’était magnifique. Octobre est une excellente période pour y aller et c’est vraiment dépaysant. Un peu comme en Chine continentale, mais plus calme», explique le duo.

    Le petit truc qui vous changera la vie? Opter pour un vélo électrique (via, par exemple, la société Giant), et profiter de faire voyager ses bagages lourds par le rail pour alléger son sac.

    Pour les citadins: Vienne

    La capitale autrichienne a volé à Melbourne le titre de ville où la qualité de vie est la plus enviable. Un trophée que la cité australienne détenait depuis sept années. Ce classement, établi par le cabinet britannique The Economist Intelligence Unit, prend en compte une quarantaine de facteurs, dont l’offre culturelle et la qualité de l’environnement.

    Raison supplémentaire de s’y précipiter: elle célèbre cette année le centenaire du modernisme, dont les principaux protagonistes – Gustav Klimt, Egon Schiele, Otto Wagner ou Koloman Moser – ont tous laissé leur marque sur la cité impériale. Histoire de réduire son empreinte carbone, on profite du train de nuit qui relie Zurich à Vienne pour se réveiller comme une rose au centre-ville, avant de filer savourer un chocolat chaud.

    Vienne est la ville la plus agréable à vivre dans le monde

    Pour les moins frileux: la Laponie

    En octobre, il y a ceux qui courent après les derniers rayons de soleil, et ceux qui se réjouissent des premiers frimas. Bonne nouvelle pour ces derniers: la Laponie, à cheval entre la Suède, la Norvège et la Finlande, vous tend les bras. Avant que la destination devienne aussi courue que l’Islande, on pourra aller jeter un œil à la Kungsleden, un sentier de trekking de 425 kilomètres tout au nord de la Suède (la région est d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial naturel et culturel de l’humanité).

    Un peu tôt pour y rencontrer le Père Noël, mais les rennes et les renards polaires (voire quelques ours) apprécient cette région où l’homme est peu présent. Autre destination nordique qui commence à cartonner: les îles Lofoten, côté norvégien. Et comme le gulf stream passe par là, les hivers y sont étonnamment doux. En norvégien, cela signifie une moyenne de 5 degrés en octobre.

    Le rêve: dormir dans le magnifique «Arctic Tree House» en Laponie

    Pour les amoureux de la nature: La Gomera

    Corse, Sardaigne, Majorque, Cos, Mykonos… les îles européennes ont eu la cote cet été. Si Chypre ou la Sicile devraient offrir des températures tout à fait raisonnables, permettant même de faire un dernier bain dans la Méditerranée, direction l’océan Atlantique, avec la méconnue île de La Gomera. Située dans l’archipel des Canaries, moins connue que sa voisine Tenerife, elle a du coup été largement épargnée par le tourisme de masse. Son atout? Sa nature préservée, simplement.

    En son centre, le parc national de Garajonay, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité. On hésite encore? Il fait en moyenne passé 25 degrés en octobre, et la température de l’eau reste au-dessus de 20 degrés. Vous pourrez en plus frimer au retour des vacances en dévoilant vos connaissances en silbo, l’une des rares langues sifflées dans le monde, elle aussi inscrite au patrimoine mondial. Seul hic: il faut faire escale par Tenerife et ensuite prendre un petit avion ou un ferry.

    Direction les Canaries pour un hiver pas cher au soleil

    Pour les nostalgiques de la plage: l’Egypte ou la Tunisie

    Si ces pays du sud du pourtour méditerranéen n’ont pas (encore?) retrouvé leur statut de destination automnale phare, le nombre de réservations pour cette saison a explosé par rapport à l’année dernière (plus 62% pour la Tunisie, carrément 72% pour l’Egypte). Dans la même catégorie, la Turquie, malgré l’effondrement de sa devise, se porte bien au niveau touristique (+25% par rapport à 2017).

    Signe de ce nouvel essor, Swiss vient d’annoncer l’ouverture d’une nouvelle liaison directe entre Genève et Hurghada dès le 13 octobre. De quoi aller taquiner le mérou dans la mer Rouge. Le conseil de Fabienne et Benoît, si vous choisissez de prendre l’avion? «Quand vous réservez votre vol, cochez la case pour compenser votre bilan carbone. Ce n’est pas grand-chose pour vous, mais cela a un impact. On le fait à chaque fois.» Les mérous vous diront merci.

    Destination l'Egypte pour une balade sur le Nil

    A lire également
    perast île église notre dame du rocher
    Moins connu que sa voisine croate, le Monténégro dévoile ses charmes préservés dans ce «fjord» entre mer et montagne.
    O
    A l’âge où le bonheur ultime est de traîner entre copains en vacances, la Californie, entre San Francisco et Los Angeles, met tout le monde d’accord!
    O
    Récit du « Voyage Lecteurs Femina » organisé par VT Vacances en Sicile qui a émerveillé 16 participants du 26 mai au 2 juin dernier.
    O
    News société
    La terre surchauffe, le climat devient fou. Et si l'on agissait nous-mêmes en revoyant nos comportements?
    O
    Psycho
    Nos conseils pour (sur)vivre avec «Les Autres», histoire de recharger les batteries.
    O
    filles dans un champ de fleurs
    En Suisse
    Voici des activités bien-être à faire au cœur de la nature, en montagne ou en forêt.
    O
    perast île église notre dame du rocher
    Voyage
    Moins connu que sa voisine croate, le Monténégro dévoile ses charmes préservés dans ce «fjord» entre mer et montagne.
    O
    News loisirs
    Un stylo dans une main, une règle dans l'autre, on s'inspire de ces modèles pour organiser l'agenda que tout le monde va nous envier.
    O
    Cuisine
    En septembre 2018, ce grand classique se décline en mode végétarien!
    O