en suisse

    4 chanteuses à suivre

    Ces quatre musiciennes et chanteuses de tous horizons ont le petit truc en plus qui vous fera fredonner avec elles leurs compositions.

    Publié le 
    23 Juillet 2014
     par 
    Valérie Fournier

    Mary Zoo, fleur bleue des villes

    La Valaisanne Christine Zufferey se produit en solo sous le nom de Mary Zoo, mais sa longue carrière au sein de diverses formations lui permet d’afficher une discographie peu banale de 19 albums. Le dernier, «Like Sunshine after the rain», est une ode aux quatre saisons et à la mélancolie de la nature. Ses compositions épurées, voix exaltée sur guitare, ajoutent une facette à cette artiste installée à Paris après avoir fréquenté la scène underground de Boston. Si Mary Zoo chante essentiellement en anglais, elle chérit aussi la chanson française, comme en témoignait l’an dernier son album de reprises d’Edith Piaf, souvenir de ses années dans le groupe Ziaf, hommage à La Môme.

    «Like Sunshine after the rain», de Mary Zoo (à télécharger sur http://maryzoo.bandcamp.com)

     

    First Aid Kit, pansement folklorique

    Derrière une pochette hésitant entre «Game of Thrones» et ABBA, les deux sœurs Söderberg pratiquent une pop folk acoustique qui fleure bon les collines de l’Ouest américain plutôt que les lacs glacés de leur Suède natale. Klara à la guitare, Johanna au clavier et parfois à l’autoharp (sorte de cithare), elles composent à deux voix depuis 2007. Leur groupe s’appelle First Aid Kit (trousse de premier secours, en français) et «Stay Gold» est leur troisième album, poétique et apaisant. En tournée autour du monde, elles feront un crochet par la Suisse pour une unique date le 3 octobre 2014, au Plaza de Zurich.

    «Stay Gold», de First Aid Kit (Columbia/Sony)

     

    Samia Tawil, folk rock métissé

    Suisse et syrienne par son père, marocaine par sa mère, Samia Tawil fait de la musique depuis qu’elle a 14 ans. Un folk soul américain qui ne renie pas certaines influences orientales, même si la Genevoise tient à garder une âme rock. Sur des rythmes allant du funk au blues, elle pose sa voix grave qui parfois tombe dans les trémolos façon Shakira ou au contraire s’essaie au rap façon M.I.A. Son premier album solo est sorti fin 2013 et la chanteuse multiplie les expériences sur scène, de l’Arena de Genève au Montreux Jazz Festival, en passant par des clubs plus intimistes comme le Chat Noir ainsi que des dates à l’étranger. A voir le 8 août 2014 au jardin Anglais durant les Fêtes de Genève.

    «Freedom is now», de Samia Tawil (Unchained Records/Disques Office)

     

    Sia, créatrice de tubes

    Sia: trois lettres pour une étrange auteur-compositeur australienne très prolixe. Ses racines électroniques remontent aux 90’s et à son groupe d’alors, étiqueté acid house. Choriste de Massive Attack, voix sur des titres de David Guetta («Titanium») ou Eminem («Beautiful Pain»), elle a également composé des morceaux pour Katy Perry, Rita Ora ou encore le tube «Diamonds» de Rihanna, dont elle partage un peu le timbre vocal. Souriante mais mystérieuse sous son casque blond, Sia sort un sixième album solo, calibré pour cartonner sur les radios FM. On achète!

    «1000 Forms of Fear», de Sia (RCA Records/Sony)

     

    A lire également
    Les chanteurs qui ont gagné le plus d'argent cette année ne sont pas forcément en tête des charts.
    O
    Yilian Canizares chanteuse
    Elles vont nous faire vibrer en ville de Lausanne du 19 au 21 septembre 2014.
    O
    Dans un catalogue plein d'humour, le chanteur Alister, et qui est aussi corédacteur de la revue Schnock, récence les incohérences...
    O