news loisirs

    Genève: Kasbar, le nouveau restaurant marocain à la déco inspirante

    On adorait l’Inda-Bar, on va aussi aimer le Kasbar, son petit frère qui vient d’ouvrir ses portes. Ce nouvel établissement installé dans la cité de Calvin, créé par Morad El Hajjaji, sert de délicieux plats originaires d’Afrique du Nord dans une ambiance chaleureuse. On craque sur la déco, moderne, ethnique et colorée.

    Publié le 
    3 Juillet 2018
     par 
    Laurène Ischi

    Un nouveau restaurant marocain a ouvert le 29 mai 2018 à Genève, rue Henri-Blanvalet, dans le quartier des Eaux-Vives. Le Kasbar, un nom qui se réfère à «kasbah» (une maison d’Afrique du Nord) est le petit dernier des créations de Morad El Hajjaji. Il mise sur l’authenticité et la tradition avec une cuisine contemporaine et gastronomique, le tout dans un décor ultramoderne.

    Le patron des deux maisons nous raconte: «À la suite du succès d'Inda-Bar, j'ai eu envie de développer le même concept de cuisine moderne à partager, autour de la cuisine marocaine, qui est la cuisine de mon enfance. Je pense vraiment que celle-ci gagne à être plus largement connue, et doit se réinventer afin de coller aux tendances actuelles.»


    © Bons Baisers de Taghazout

    Genève: 5 bons restaurants pour déguster du poisson

    La cuisine

    Morad a confié la direction de la cuisine à la cheffe Laetitia Fajardo, ancienne sous-cheffe de l’Oustau de Baumanière, un restaurant étoilé des Baux-de-Provence. La jeune femme est «particulièrement attachée à la cuisine marocaine de par ses origines», nous explique le patron.

    Selon la tradition, le menu se compose d'assiettes à partager. Parmi les plats froids, on peut trouver le zaalouk d’aubergines fumées ou la betterave à la Safia et à l'huile d’argan. L’équipe nous propose aussi des plats chauds, comme des briouates aux légumes, des cromesquis à la tangéroise ou des pastillas. Après s’être bien mis en appétit, le repas peut se poursuivre avec le plat principal, comme un tajine de souris d’agneau, un tajine de gambas ou un filet de daurade.

    Les plats phares selon Morad El Hajjaji? «Les salades, en particulier la taktouka, la pastilla de volaille et la volaille façon tajine au citron confit et olives.»

    5 nouveaux restaurants à découvrir absolument

    Pour terminer, on régale ses papilles avec un dessert: crème brûlée au thé marocain, crumble de poire, il y en a pour tous les goûts. Nous, on salive devant le «carpaccio d’orange à la fleur d’oranger, sorbet cactus et citron vert».

    Si les mets nous paraissent très appétissants, la carte des cocktails et ses jolies appellations ne nous déçoivent aucunement: elles nous donnent envie de déjà passer à l’apéro. Entre les mélanges originaux «Perpette et les olivettes» (pisco à l’olive, citron, amande, roquette), le «Miki» (bourbon, sirop d’ananas et sauge, odeurs vertes) ou le «Jade» (gin à la fleur d’oranger, rose, agrumes), on peine à faire notre choix.

     

    Une publication partagée par Kasbar (@kas__bar) le

    Le prix des entrées se situe entre 8 et 23 fr., les plats principaux coûtent eux, entre 30 et 38 fr. et tous les cocktails sont vendus à 17 fr.

    La déco

    Le point fort indéniable du restaurant? La décoration!

    «Nous avons travaillé avec la même architecte d'intérieur que pour Inda-Bar, Clémence Guyot du Studio Graphite, et certains codes ont été maintenus entre les deux restaurants: une cuisine ouverte, un bar travaillé, une fresque murale et une atmosphère cosy sont les principaux points communs.», nous révèle Morad.

    Pepper Geneva, la nouvelle adresse «healthy» à tester d'urgence

    En effet, nous sommes loin du décor surchargé de bibelots que l’on aperçoit parfois dans les établissements de cuisine nord-africaine. Le Kasbar est divisé en trois parties, chacune avec un thème décoratif un peu différent. Les murs de l’espace réservé à l’apéritif sont couverts d’objets ethniques, comme des tapisseries colorées et de paniers tressés. Les coussins bohèmes et les chaises en bois finissent de nous transporter au Maroc, tandis qu’une fenêtre nous permet d’admirer le travail réalisé en cuisine.


    © Bons Baisers de Taghazout

    Le bar, quant à lui, a été recouvert de carrelage d’un jade profond, magnifique!

     

    Une publication partagée par Kasbar (@kas__bar) le

    Les hauts tabourets multicolores et les imposants luminaires en rotin nous font voyager.


    © Bons Baisers de Taghazout

    Enfin, un couloir égayé d’une multitude de plantes suspendues nous guide vers la salle à manger.


    © Bons Baisers de Taghazout

    Les murs et le plafond peints en vert, la fresque dont les lignes sont inspirées par les maillages d’un moucharabieh traditionnel, le mobilier, les grands luminaires et les banquettes en velours: ce sublime décor nous dépayse complètement.


    © Bons Baisers de Taghazout

    Pour les objets de décoration, l’équipe de Morad a fait appel à Bons Baisers de Taghazout. La créatrice du concept store est tombée amoureuse de ce village bohème marocain et a conçu un e-shop sur lequel elle vend ses trouvailles locales, faites à la main. Paniers, tapis, coussins, on y trouve de belles pièces ethniques.

    La cheffe Virginie Basselot pose ses valises à Genève

    Plus d’infos

    Restaurant Kasbar (site web à venir), rue Henri-Blanvalet 23, 1207 Genève. Ouvert uniquement le soir du mardi au samedi, fermé le dimanche et le lundi. Tél. 022 736 27 46.

    Page Facebook

    A lire également
    Sauce andalouse, fricadelles, bières traditionnelles ont débarqué en Suisse.
    O
    chat père noël déguisement grognon fenêtre tristesse
    Notre nouveau mot d'ordre? L'anticipation. Et promis, s'y mettre dès aujourd'hui n'a que des avantages.
    O
    Découvrons des séries originales portées par Julia Roberts ou Benicio del Toro.
    O
    Hélène darroze sourit dans sa cusine
    En Suisse
    Nommée Meilleure femme chef du Monde, elle prend les rênes des cuisines du restaurant Calla.
    O
    food festival
    News loisirs
    «Street Food» ou «World Food», ne manquez pas les prochaines manifestations culinaires en Romandie!
    O
    Cuisine
    Nouvelle coqueluche de la street food italienne, il fait une première incursion à Paris.
    O
    News loisirs
    Burger aux insectes, à la sauce bénichonne, nouvel Inglewood… à la rentrée, le sandwich rond est partout.
    O
    En Suisse
    Rêver sous des baldaquins et se prendre pour Hermione (ou Daenerys, selon les goûts!).
    O
    Cuisine
    L'emblématique «choc» se réinvente pour mieux nous étonner... et nous régaler!
    O
    Voyage
    Inde, Chine, Japon... On flâne dans la capitale française à la recherche de saveurs exotiques.
    O