news loisirs

    Cinéma: le film «Ghost in the Shell» comparé à celui de 1995

    Après avoir découvert la première bande-annonce officielle du futur remake de «Ghost in the Shell», qui sortira en 2017, les fans du film culte original de 1995 font la comparaison entre les deux longs-métrages.

    Publié le 
    17 Novembre 2016
     par 
    Relaxnews

    Sorti plus de 20 ans avant la sortie du film en prises de vue réelles avec Scarlett Johansson (dont la sortie est prévue pour 2017), «Ghost in the Shell» a popularisé en 1995 plusieurs concepts de science-fiction présents dans le manga qui l'avait inspiré.

    Relations entre les hommes et les machines

    Une femme cyborg et agent des forces spéciales, le Major Motoko Kusanagi, y enquêtait sur un hacker d'élite dont l'activité mettait en péril la sécurité et la stabilité du pays. Le manga, tout comme son adaptation en film d'animation de 1995, explorait des théories philosophiques inspirées par les relations homme-machine, dans un futur ultra-technologique. Deux séries de dessins animés, plusieurs jeux vidéo et plusieurs longs-métrages ont suivi, mais aucun n'aura eu un impact aussi retentissant que le film d'animation culte.

    Maintenant qu'Hollywood a dévoilé une première bande-annonce du remake prévu pour 2017, les aficionados du film original ont effectué des comparaisons entre les deux. Elles montrent que le réalisateur Rupert Sanders reste fidèle à l'esprit de l'original, tout en pointant quelques différences dans le récit.

     

    On peut apercevoir sept éléments conservés «tel quel» dans le remake hollywoodien grâce à une galerie de GIF animés (imgur.com/a/z2oLK): le saut de l'ange de Kusanagi, son appartement, sa manière de combattre en mode invisible, la scène de sa création, une fusillade émiettant une colonne d'immeuble, ainsi que le logo du film et son triangle.

    La musique se répète

    Plusieurs montages de fans détournent ou reconstruisent quant à eux la bande-annonce du remake à partir de scènes extraites du film d'animation d'origine: celui de Flynns propose notamment une scène rallongée de la création de Kusanagi, et la musique qui l'accompagne est celle de la scène d'ouverture du film de 1995.

     

     

    Andy Rov compare les deux films grâce à un split-screen horizontal en illustrant son montage avec la musique du film de 2017, tandis qu'IGN s'est escrimé à recréer la bande-annonce tout entière à partir de l'original. Ces deux montages soulignent par omission les différences apportées par le nouveau film: un personnage de robot geisha piraté, un mentor potentiel pour Kusanagi (le docteur Ouelet, interprété par Juliette Binoche), une scène touchant à la sexualité des cyborgs et une apparence plus sombre donnée à la ville et à ses habitants.

     

     

    C'est à la fin de la bande-annonce qu'on découvre sans doute la plus grande différence dans le récit, un changement d'objectif pour Kusanagi, désormais occupée à comprendre qui elle était avant d'être transformée en cyborg: on voit apparaître une sorte de techno-monastère tandis qu'une ombre lui explique qu'elle a jusqu'ici vécu dans un rêve.

    Selon les fans, ce personnage mystérieux est tiré de la seconde saison de la série d'animation télévisée «Ghost in the Shell». Ce pourrait être le signe de l'intégration de plusieurs éléments de l'univers de la franchise dans le futur long-métrage.


    A lire aussi:
    La bande-annonce haletante d'«Alliés», avec Brad Pitt et Marion Cotillard
    Emily Blunt nous subjugue dans «La Fille du Train»

    Visionnez (enfin) la bande annonce de «La Belle et la Bête»!

     

    A lire également
    La Reine Amber sera de retour en décembre 2019... avec une petite surprise!
    O