news loisirs

    Faut-il avoir peur de la grande méchante éclipse?

    Le 20 mars 2015 est le nouveau 21 décembre 2012: après la fin du monde Maya, voici venus soleil voilé, équinoxe, changement de lune, désalignement des planètes, marées inhabituelles et reconfiguration des forces…Certains astrologues se veulent alarmistes.

    Publié le 
    19 Mars 2015
     par 
    Emma Lattion

    L’influence de l’éclipse sur la nature

    La nouvelle lune sera très proche de la terre; c’est pour ça qu’elle cache le soleil, ce qui aura comme conséquence des marées impressionnantes. Cela est dû à la force gravitationnelle qui existe entre la lune et la terre: notre planète est attirée par son satellite, et du même coup le niveau des océans se modifie. D’ordinaire le changement n’est pas spectaculaire, mais cette année avec l’éclipse qui augmente la force en question, on s’attend à des marées phénoménales d’un coefficient de 119 sur une échelle de 120. Par exemple, au Mont-Saint-Michel, la différence du niveau de l’eau devrait être d’un peu plus de 14 mètres! On comprend alors aisément que l’éclipse a également une influence sur nous.

    Elle aurait aussi des conséquences pour les humains

    Selon les prévisions astrologiques, trois événements coïncident le 20 mars 2015: la nouvelle lune, l’éclipse solaire totale, et finalement l’équinoxe du printemps. Ce jour marque donc un moment charnier, et certains y voient un basculement vers une nouvelle configuration des énergies planétaires.

    Une éclipse altère logiquement la puissance de la lumière (réduite de 80% de ses capacités selon le magazine «Science&Vie»), et à ce titre l’impact que la luminosité a sur nous est également modifié. D’autant plus qu’on entre dans un nouveau cycle lunaire (intensifié par l’éclipse) et que quelques jours auparavant (le 16 mars 2015), on sortait de l’alignement Uranus-Pluton. La coïncidence de toutes ces mutations induirait donc une ère de renouvellement des énergies en place.

    Un moment idéal où lâcher prise

    Il n’y a pas de changement sans bouleversement, de reconstruction sans déstabilisation. C’est pour ça que le 20 mars, qui marque la fin de tant de chose, pourra être vécu difficilement par les personnes «mal centrées». Afin d'éviter cela, il faudrait, selon les astrologues, prendre conscience du phénomène et se ré-axer.

    C’est l’occasion ou jamais de laisser dans le passé certaines choses («let it go» comme chanterait la Reine des neiges) et de permettre à de vieux blocages de se dissoudre. On peut ainsi s’ouvrir à diverses opportunités qu’offre la nouvelle configuration astrologique.

    Certains signes devraient ressentir plus fortement que d’autres ces changements, à savoir les Poissons, les Gémeaux, les Vierges et les Sagittaires.

    Quelques conseils pour passer le 20 mars sans encombre

    • Être conscient du changement et comprendre sa propre évolution personnelle.
    • S’ouvrir aux opportunités.
    • Surveiller ses émotions qui peuvent s’avérer très puissantes.
    • Recentrer ses énergies pour se montrer stable durant cette phase de bouleversements.

    Alors à vos tapis de yoga! (et vos lunettes spéciales)

    Comment savoir quand l’éclipse arrive sur votre lieu de vie

    Outre ces changements qui offrent des tableaux plutôt rares, la disparition momentanée du soleil reste un spectacle de toute beauté. La NASA a d’ailleurs mis en place un outil interactif pour savoir à quel moment elle sera au maximum en fonction de votre localisation.
    Par exemple à Lausanne:

     

    A lire également
    chat père noël déguisement grognon fenêtre tristesse
    Notre nouveau mot d'ordre? L'anticipation. Et promis, s'y mettre dès aujourd'hui n'a que des avantages.
    O