news loisirs

    Focus sur le còsagach, le hygge à la sauce écossaise

    On connaissait le lagom venu de Suède ainsi que le hygge des Danois. Place désormais à l’art de vivre heureux made in Ecosse. Au programme de cette nouvelle recette du bonheur? Des plaids, des pubs et des balades en pleine nature. Mode d’emploi.

    Publié le 
    9 Janvier 2018
     par 
    Muriel Chavaillaz

    Pour être épanoui, vivons à l’heure écossaise. Telle est la devise du còsagach, la tendance bien-être en vogue. Car après le hygge cher aux Danois et le lagom suédois, le nouvel art de vivre est à rechercher du côté de l'Ecosse. Le terme lui-même est originaire d’un mot gaélique désignant le fait d’être confortablement installé au chaud, à l’abri des tempêtes.

    Couvertures en tartan et somptueux paysages

    On retrouve donc plus ou moins les mêmes composantes que dans les concepts scandinaves. Pour vivre pleinement en mode còsagach, on se munit de plaids douillets (en tartan, cela va de soi), de chocolat chaud et l’on passe du temps, seule ou accompagnée, dans la chaleur de son foyer.

    Après le hygge, on se met au lagom

    Le petit plus? Le fait de pouvoir profiter de paysages à couper le souffle. Entre les Loch, les montagnes enneigées et les plaines verdoyantes, les Ecossais privilégient les balades au quotidien. Le moment du retour à la maison, les yeux pétillants des merveilles aperçues et les joues rosies par le froid, n’en est que plus satisfaisant. «Avec ses paysages au bord de l’eau, ses vastes espaces verts et ses pubs accueillants, l’Ecosse est un endroit parfait pour votre bien-être», note le site VisitScotland qui rappelle qu’un quart des touristes déclarent avoir fait le voyage pour se relaxer.

     

     

    Mais pas question pour autant d’hiberner chez soi. Les virées au pub du coin? Impossible d’y échapper. Pour rendre la tradition britannique plus còsagach, on évite la dernière adresse où il faut être vu et l’on préfère les petits établissements de quartier au charme désuet.

    Le gemütlichkeit, le nouveau hygge 

    Le còsagach, un coup marketing pour surfer sur la vague du hygge?

    Pourtant, le còsagach ne fait pas que des émules. Interrogés par le «Guardian», de nombreux linguistes pointent du doigt le problème de traduction du terme. Il décrirait plutôt un «endroit humide et moussu», «lieu plein de crevasses» voir «un petit trou dans lequel vivent des créatures». Ne serait-ce qu’un joli coup marketing dirigé par l’Office du tourisme écossais? «Nous ne cherchions par une traduction directe du terme ‘cosy’, mais un mot qui englobe l’essence de ce sentiment», se défend son directeur, Chris Greenwood.

    Coup de pub ou véritable tendance bien-être? Finalement qu’importe, car comme le résume VisitScotland:

    En hiver, quand les tempêtes font rage et que les vagues s’écrasent contre les rochers, il n’y a rien de plus satisfaisant que de se pelotonner devant le feu, un livre et un thé chaud à la main, en écoutant qu’il fait dehors.

    Et on est complètement pour!

     

     

    Les 8 meilleures marques de cosmétiques hygge

    A lire également
    Trois adresses gourmandes et étonnantes à tester ce week-end, histoire d'oublier le vent et la neige!
    O
    Activités sportives, restos et hôtels coups de cœur ou encore festivals de musiques à ne pas manquer... toutes nos idées pour passer un hiver au top!
    O
    Tous les «Potterheads» vont avoir envie de se ruer sur cette nouvelle adresse fantasmagorique!
    O
    News loisirs
    L'adresse incontournable pour une soirée «hygge» façon «british»!
    O
    Shopping
    Les fans de «hygge» devraient adorer cette boutique consacrée à la décoration nordique et «cosy.»
    O
    News société
    Art, littérature, cinéma avec trolls et autres histoires fantastiques, les Danois raffolent du «dark side» du cocooning scandinave.
    O
    En Suisse
    L’arrivée de l’or blanc est une excellente raison de se remettre au sport! On ressort ces belles raquettes, pour suivre les traces du trappeur.
    O
    chamonix nuit étoiles MOnt-Blanc
    Voyage
    La station dévoile une foule de nouvelles adresses pour ceux qui veulent faire rimer zénitude, plénitude et… altitude.
    O
    News loisirs
    Tous les «Potterheads» vont avoir envie de se ruer sur cette nouvelle adresse fantasmagorique!
    O
    × Je m'abonne abonnements