culture

    «L’Idéal»: le nouveau film égocentrique de Frédéric Beigbeder

    Quatre ans après «L’amour dure trois ans», Beigbeder repasse derrière la caméra avec «L’Idéal», en salles le 15 juin 2016. Une sorte de suite indirecte de son roman «99 francs», où le héros est un anti-héros bobo dandy, très macho. Regardez plutôt.

    Publié le 
    26 Avril 2016
     par 
    Juliane Monnin

    Le revoilà, Frédéric Beigbeder, aux commandes de son nouveau film. A la vue de cette vidéo, on se demande si l’homme a au final, peut-être peur de s'aventurer dans des œuvres qui ne sont pas siennes? Dans «L’Idéal», il adapte une fois de plus, un de ses romans, et c'est Gaspard Proust qui reprend le rôle d'Octave (campé par Jean Dujardin en 2007 dans «99 francs»).

    A part cela, Beigbeder ne change pas une recette qui marche, il met encore en scène son éternel anti-héros bobo dandy macho qui s'entoure de mannequins en bikini. Un personnage qui ne cesse d’évoluer dans le merveilleux monde des faux-semblants (notamment celui de la pub).

    Alors pourquoi aller voir ce film? Probablement pour le jeu d’Audrey Fleurot. L’actrice incarne une diva tyranno-hystérique ultra photogénique. Jonathan Lambert lui, parfaitement maquillé en travesti et working girl embourgeoisée, est à tomber. En somme, on ira pour visualiser la folle vie résumée de Beigbeder.

     

     


    A lire aussi:
    Vidéos: «Meuf faut que je te raconte»
    «Game of Thrones»: le point sur la saison 6
    «A Bigger Splash»: vacances de rêve? 

    A lire également
    Deux ans après la diffusion du dernier épisode, HBO promet une suite retentissante... le 9 juin 2019!
    O
    Il y a 20 ans sortait la trilogie «Matrix» des sœurs Wachowski. Depuis, le monde n’est plus vraiment le même.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O