news beauté

    Suisse: notre maquillage pour les yeux contient des substances cancérigènes

    Un rapport publié le 5 avril 2017 par l’Association des chimistes cantonaux suisses révèle que nos eye-liners et mascaras ne seraient pas tous conformes à la législation en vigueur: en effet, des substances cancérigènes auraient été détectées dans 15 des 184 échantillons de produits examinés. Voilà qui est plutôt inquiétant… 

    Publié le 
    5 Avril 2017
     par 
    Ellen De Meester

    Passés au crible par des experts, les mascaras, eye-liners et fards à paupières vendus chez nous n’auraient pas tous réussi le test… Selon l’Association des chimistes cantonaux de Suisse, certains de nos cosmétiques pour les yeux seraient nocifs pour notre santé. Ce contrôle a été mené chez des importateurs, grands magasins, parfumeries, pharmacies ou salons de beauté.

    En effet, parmi les 184 échantillons examinés, quinze produits ont été contestés, en raison de la présence de nitrosamines cancérigènes, pourtant formellement interdites, et souvent générées par de mauvaises conditions de fabrication et de stockage. Ainsi, la vente de onze de ces produits a été prohibée.

    «Dans tous les cas, les producteurs ont dû clarifier les raisons de la présence de nitrosamines dans leurs produits et adapter leurs autocontrôles», indique le rapport de l'Association. 

    Les fards à paupière et eye-liners solides sont «safe»

    Cette inquiétante révélation ne concerne toutefois pas les fards à paupière, ni les eye-liners solides: les mascaras et eye-liners liquides représentent en revanche 8 et 11% du taux de contestation. Bien que le nom des marques dénoncées ne puisse être révélé, Patrick Edder, chimiste cantonal de Genève, a indiqué à l’Ats que «les produits de luxe sont autant concernés que ceux de bas de gamme».

    Au-travers de cette étude, l’Association des chimistes cantonaux de Suisse souhaite réduire le taux de nitrosamines présents dans nos produits, d’autant plus qu’il a été prouvé que ces substances ne sont absolument pas nécessaires à la production de nos cosmétiques. La preuve: il existe des formules qui en sont totalement dépourvues, et tant mieux!

    Les producteurs ont donc tout intérêt à prendre les mesures nécessaires en adaptant leurs autocontrôles. Mais que les make-up addict se rassurent quelque peu: Patrick Edder affirme également que d’autres contrôles auront lieu ces prochaines années.

    Si vous souhaitez obtenir davantage d’informations sur le sujet, nous vous invitons à consulter le site de l’Association des chimistes cantonaux de Suisse

    Une solution naturelle

    Un peu inquiétées par cette révélation? Le jeudi 26 janvier 2017, nous vous donnions toutes nos astuces pour fabriquer vous-mêmes vos cosmétiques, lors d'une vidéo Café Femina spéciale beauté homemade!

     

     


    A lire aussi:
    Beauté naturelle: l'huile de moutarde fait des miracles sur nos cheveux
    Anti-âge: ma peau sous acides
    Cosmétiques: Une salle de bain bio de A à Z
     

    A lire également
    femme à lunettes qui téléphone sur son vélo
    Le temps… on voudrait l’arrêter quand il nous fait de vilaines rides et en gagner quand il s’agit de se préparer le matin!
    O
    Piquantes, non genrées, parfois légèrement vulgaires, les senteurs de ce début d’année imposent de nouveaux codes.
    O
    Femme se démaquillant les yeux
    En matière de beauté, on finit par perdre son latin à force de lire tout et son contraire. Le point sur quelques fausses bonnes idées.
    O