news beauté

    J'ai testé: une séance épilation et maquillage des sourcils par Tonya Crooks

    Des sourcils parfaitement dessinés et un aspect ultra-naturel, tout ça (quasiment) sans douleur: voilà ce qu'on retiendra de notre séance beauté au Brow Bar de Genève.

    Publié le 
    7 Juin 2017
     par 
    Pascale Tardin

    Il y a environ un mois, j’ai eu la chance d’assister à une séance d’épilation et de maquillage des sourcils par la professionnelle en la matière, Tonya Crooks, au brow bar de Genève. Pour vous situer le personnage, la make-up artist est un peu au sourcil ce qu’est Beyoncé à la musique, c’est la «Queen». Et comme je suis vraiment très chanceuse, j’ai eu le bonheur de pouvoir faire office de cobaye à cette prêtresse de la pince à épiler made in L.A, afin qu’elle s’occupe de remettre de l’ordre dans mes arcades.

     

     

    Etant toujours maquillée au millimètre, j’ai dû préalablement passer à la case démaquillage, pour que Madame Crooks puisse faire son travail sur une surface nette. En voyant ses yeux s’écarquiller et son front se plisser, j’ai tout de suite senti qu’elle n’était pas enchantée parce qu’elle voyait. Mes sourcils étant extrêmement fins et clairsemés, je les ai tatoués il y a de cela 5 ans, ce que la professionnelle a tout de suite remarqué, malgré les faibles traces qu’il en reste. «Combien de fois épiles-tu tes sourcils par mois?» me demande-t-elle avec une moue dubitative.

    Honte sur moi, en grande maniaque du poil, c’est probablement bien trop souvent, et je le sais. «Deux fois… par semaine», ai-je balbutié timidement. Après cette réponse, je pense que je peux m’estimer heureuse qu’elle ne soit pas allée chercher ma pince à épiler à l’intérieur de ma trousse, pour me la confisquer. «C’est beaucoup trop, une fois par mois, c’est bien assez, et il faut se rendre chez une professionnelle», m’assène-t-elle. J’ai compris ma leçon.

    Je passe  premièrement par la case épilation. Quelques poils superflus à la pince ( il faut croire qu’il m’en reste tout de même un peu), le reste à la cire. Ce n’est pas très douloureux, mais ça me fait éternuer plusieurs fois, tout le monde rigole autour de moi, Tonya Crooks, un peu moins. Ensuite et après avoir versé quelques larmichettes, il est temps pour l’étape cruciale, celle du maquillage.

     

     

    Ce ne sont pas quelques produits qu’elle me présente, mais un véritable arsenal de guerre. Highliter, poudre, crayon, pinceaux, je me demande ce qu’elle va faire avec tout ça, et surtout, comment je vais être capable de me rappeler comment les utiliser chez moi. Allez, on y croit!
    Finalement et après 20 minutes de suspense, le résultat est impressionnant: Mes sourcils paraissent plus épais, mais surtout très naturels, comme si les poils avaient été dessinés un à un par un artiste peintre. Je suis impressionnée et très satisfaite, du coup je rentre avec tout l’attirail de produits dans mon sac, et le sourire aux lèvres. Je me sens une nouvelle femme, avec une nouvelle tête. Youpi!

    De retour chez moi et après avoir fait environ 85 selfies histoire de garder un souvenir de mes supers «eyebrows on fleek», je me démaquille en priant pour arriver à reproduire ce chef-d’œuvre le lendemain matin. Autant vous dire que j’ai très rapidement abandonné l’idée, faute de temps et probablement aussi un peu de talent. J’ai par contre bien suivi ses précieux conseils en cachant ma pince à épiler très loin de ma salle de bains et en prenant soin de ne la sortir qu’une fois (ou deux, j’avoue.) par mois. Victoire! et merci Tonya!


    The Brow Bar, Rue du Temple 2, 1201 Genève.
    The BrowGal by Tonya Crooks.


    A lire aussi:
    Watercolor nail : les ongles aquarelle, la nouvelle tendance de l'été
    Objectif #BodyPositive: 3 instagrammeuses inspirantes à suivre
    Sportive, naturelle, paresseuse: à chacun sa protection solaire

     

    A lire également
    black beauty devant panneau statement
    De la it couleur de vernis à la gamme de soins conçue pour les sportives, voici les nouveautés qui ont fait battre notre coeur.
    O
    Du défi cosmétique ridicule aux fausses bonnes idées, petit aperçu des hashtags les plus surprenants.
    O
    Après des mois de suspense, MAC a levé le voile sur sa future gamme de maquillage en hommage à la regrettée chanteuse.
    O